Astronomie

Que observer avec un télescope à distance près de l'heure du lever du soleil ?

Que observer avec un télescope à distance près de l'heure du lever du soleil ?



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

J'ai accès à un télescope distant à 05h15-05h45 à l'heure d'Hawaï. Le soleil se lève à 06h15. J'utiliserai ce télescope à des fins éducatives pour les élèves du secondaire. Je me demande 30 minutes suffisent pour faire une observation d'étoile variable ou une mesure spectroscopique.

Les spécifications du télescope peuvent être trouvées sur https://lco.global/observatory/2m/


Je suggérerais une cible qui ne peut être observée qu'avant l'aube avec un grand télescope : une faible comète juste à l'ouest du Soleil. Deux candidats répertoriés sur The Sky Live sont :

  • C/2018 R3 (MPC, JPL)

  • C/2019 D1 (MPC, JPL)

Ce sont des cibles mobiles, actuellement d'environ 2 secondes d'arc par minute de temps. Choisissez-en un. Pour prédire ses coordonnées pour votre créneau d'observation, vous aurez besoin d'une éphéméride. Ensuite, si vos images sont réussies, vous pouvez mesurer sa position réelle avec un logiciel d'astrométrie. De bonnes données pourraient être utiles pour affiner son orbite.

Si vous êtes chanceux, une pile de courtes expositions alignées sur le noyau de la comète pourrait également faire une jolie image.

Alternativement, vous pouvez essayer d'obtenir une courbe lumineuse d'un astéroïde dans le ciel du matin pour estimer son taux de rotation. Les observatoires de la branche Northolt au Royaume-Uni publient fréquemment de tels résultats sur les réseaux sociaux.


Je suis astronome amateur depuis plus de 60 ans. Pendant tout ce temps, je n'ai eu qu'un intérêt passager pour l'observation des étoiles variables ou les mesures spectroscopiques. Qu'est-ce qui vous fait penser qu'un groupe de lycéens le feront ?

Si je me souviens bien, les meilleurs professeurs que j'avais étaient ceux qui pouvaient rendre un sujet intéressant. L'enfant veut des bonbons. Donne le leur. Dirigez ce monstre vers les objets les plus intéressants visuellement. Si vous voulez allumer un feu, utilisez un peu de bois d'allumage et non un seau d'eau froide.

Mettez-vous à leur place. Une opportunité unique et vous voulez en faire une conférence à la page 347 du manuel de science.


Que observer avec un télescope à distance près de l'heure du lever du soleil ? - Astronomie

Quels sont les effets de la « pollution lumineuse » sur notre capacité à voir les étoiles ? Surtout, comment les nouvelles lumières de la ville aident-elles ou nuisent-elles à la situation ? Les lampes à vapeur de sodium sont-elles vraiment utiles ? Qu'en est-il des lampes à vapeur de mercure qui nuisent à notre capacité de voir à travers l'atmosphère ? Dans quelle mesure les observatoires existants sont-ils mauvais aujourd'hui pour obtenir de bonnes conditions d'observation par rapport aux 50 dernières années ? Y a-t-il des efforts pour corriger ce problème ? Existe-t-il des lentilles correctrices qui peuvent être utilisées pour aider comme cela a été fait avec le télescope Hubble ? Quel est selon vous l'avenir des télescopes terrestres à lumière visible concernant ce problème spécifique ?

Il y a deux façons dont la pollution lumineuse interfère avec notre capacité à étudier le ciel. La première est simplement que les lumières non blindées envoient leur lumière dans toutes les directions, y compris vers le haut. Cela embrase le ciel, de la même manière que le soleil embrase le ciel pendant la journée. Maintenant, le ciel ne brille pas aussi fort la nuit que pendant la journée, mais l'augmentation de la lueur du ciel causée par les villes est suffisante pour rendre difficile la vision des objets sombres dans le ciel. Lorsque nous essayons de prendre une photo d'un objet très sombre, parfois la lueur du ciel est trop brillante pour voir l'objet clairement. Vous pouvez aider à réduire ce problème en vous assurant que les lumières autour de votre rue sont protégées de manière à ce que la majeure partie de la lumière soit dirigée vers le bas. C'est de toute façon là que vous voulez la lumière, et en protégeant la lumière, vous réduisez à la fois la pollution lumineuse et la puissance de l'ampoule requise pour la même quantité d'éclairage au sol, économisant ainsi de l'énergie !

La deuxième façon dont les lumières de la ville interfèrent avec l'astronomie est beaucoup plus insidieuse. Souvent, les astronomes veulent prendre le spectre d'un objet, divisant la lumière du télescope en ses couleurs composantes. Lorsque vous prenez un spectre d'objets fluorescents comme des galaxies, vous voyez que le spectre n'est pas lisse, mais composé d'un certain nombre de raies. Chaque ligne est un indicateur unique de la présence d'un certain produit chimique. En étudiant les forces de ces raies, les astronomes peuvent déduire la composition chimique et les températures des objets qu'ils observent. En notant le décalage vers le rouge des raies (à quelle distance du côté rouge du spectre elles sont décalées), les astronomes peuvent déterminer à quelle vitesse l'objet se déplace. La spectroscopie est probablement l'outil le plus précieux dans la boîte à outils des astronomes. Malheureusement, les lumières de la ville font des ravages avec les spectrographes. Jetez un œil à l'image ci-dessous.

Il s'agit d'un spectrogramme d'une galaxie de la constellation d'Hercule, pris par le télescope de 200 pouces de Palomar. Les couleurs plus rouges sont à gauche et les couleurs plus bleues sont à droite. La ligne horizontale brillante au milieu est la lumière de la galaxie que nous avons observée cette nuit-là. Les lignes verticales lumineuses que vous voyez ne proviennent pas de la galaxie : ce sont des lignes de lampes à vapeur de mercure à San Diego ! Les lignes de la galaxie sont en fait sombres contre la lumière de la galaxie, mais elles sont très difficiles à trouver (essayez-le !) car elles sont perdues dans les lignes lumineuses de la ville.

Les lampes à vapeur de mercure ont un nombre énorme de ces raies spectrales dans toutes les parties du spectre et interfèrent avec les observations astronomiques de l'infrarouge à l'ultraviolet. C'est pourquoi les astronomes encouragent plutôt l'utilisation de lampes à vapeur de sodium. La vapeur de sodium n'a que deux raies dans tout le spectre optique ! Donc, si les villes utilisaient de la vapeur de sodium au lieu du mercure, nous aurions beaucoup plus de facilité à analyser les spectres astronomiques. Déjà, certaines parties du spectre ne peuvent pas être observées depuis le palomar, car la vapeur de mercure est tout simplement trop brillante.

Malheureusement, il n'existe aucun type de verre correcteur que nous puissions utiliser pour filtrer toute cette pollution lumineuse. Tout filtre que nous avons utilisé pour filtrer la lumière indésirable filtrerait également la lumière que nous voulons voir. L'effort doit venir des villes elles-mêmes et des efforts volontaires de leurs citoyens pour utiliser des lampes à vapeur de sodium blindées lorsqu'ils vivent à proximité des observatoires.

La situation à Palomar devient maintenant assez sombre. Aujourd'hui, les lumières de la ville peuvent être vues directement à travers les trous dans les montagnes, ce qui signifie que la lumière de la ville se fraie un chemin directement dans les télescopes, sans même être d'abord réfléchie par le ciel. De nombreux observateurs ont renoncé à regarder des objets dans le ciel du sud-ouest, car la pollution lumineuse est si mauvaise dans cette direction. La ville de San Diego exigeait autrefois l'utilisation de lampes à vapeur de sodium dans les rues de la ville pour réduire la pollution lumineuse à Palomar, mais à mesure que la ville grandissait, cette loi a été autorisée à expirer. Avec la croissance de la ville et l'utilisation de plus en plus de lampes au mercure, Palomar est de plus en plus polluée. Certains utilisateurs de Palomar estiment que si les choses continuent comme avant, alors dans les dix prochaines années, Palomar sera inutile pour l'astronomie du ciel profond.

Il y a encore de l'espoir pour l'astronomie terrestre, cependant. Palomar est particulièrement touchée par le problème de la pollution lumineuse en raison de sa proximité avec les zones fortement peuplées du sud de la Californie. D'autres télescopes, comme les télescopes Keck à Hawaï, se portent extrêmement bien. Il n'y a pas de lumières vives de la ville à proximité de ces observatoires pour vous empêcher de passer une bonne nuit d'observation. Un jour, au cours des deux prochaines décennies, Palomar devra peut-être être mis hors service (comme le télescope du mont Wilson près de Pasadena) au profit de télescopes situés sur des sites plus éloignés. L'université Cornell, par exemple, est en train de construire un nouveau télescope loin de toute civilisation dans le désert d'Atacama au Chili. D'autres télescopes sont construits sur des sommets de montagnes éloignés, des îles et même le pôle sud.

Edité par Michael Lam le 21 novembre 2015: Outre les télescopes optiques comme ceux mentionnés précédemment, les radiotélescopes souffrent du même problème. Au lieu que les sources lumineuses optiques polluent notre vue, les sources d'ondes radio, telles que les téléphones portables, les émetteurs Internet sans fil, les satellites GPS, etc., obscurcissent toutes notre vision des sources radio célestes. Dans certains cas, ils peuvent complètement bloquer notre capacité à observer les sources, c'est pourquoi nous essayons également de construire des radiotélescopes dans des endroits éloignés, loin de toute interférence.

A propos de l'auteur

Dave Kornreich

Dave était le fondateur de Ask an Astronomer. Il a obtenu son doctorat à Cornell en 2001 et est maintenant professeur adjoint au Département de physique et de sciences physiques de l'Université d'État de Humboldt en Californie. Là, il dirige sa propre version de Ask the Astronomer. Il nous aide également avec l'étrange question de cosmologie.


Blog et annonces

Chandru et moi sommes très fiers de chacun d'entre vous pour avoir organisé une exposition fantastique aujourd'hui ! J'ai déjà reçu plusieurs compliments de la part des professeurs et des parents. Vous avez mis en place une présentation si soignée, engageante et amusante ! C'était un

✨ STELLAR ✨ final à notre temps ensemble. JE VOUS REMERCIE BEAUCOUP.

Ce fut un réel plaisir d'apprendre à connaître chacun d'entre vous en dehors du cadre traditionnel de la classe. Votre enthousiasme, votre esprit et votre esprit sportif sont remarquables. J'ai hâte de vous voir nombreux dans mes cours la prochaine année universitaire !

Étant donné que c'est la première fois que nous proposons une telle cascade, nous vous serions très reconnaissants de prendre quelques minutes et de remplir cette rétrospective de cours dans les meilleurs délais. Vos commentaires honnêtes nous aideront à améliorer l'expérience Cascade pour les futurs étudiants.

Enfin, Chandru et moi souhaitons à chacun de vous une pause estivale saine, relaxante et agréable. Vous l'avez certainement mérité !

Les élèves et les parents assisteront à l'exposition de l'apprentissage en utilisant Séance ZOOM 11h30-12h : 0 0 PM

Introduction par Chandru (2 min)

Les élèves se souviendront d'un souvenir ou d'une bêtise de notre Cascade (8 min)

Les étudiants réaliseront un quiz d'astronomie (8 min)

Une vidéo de la marche des étoiles de notre soirée communautaire (10 min)

Conclusion par Rachana (2 min)

Oui, nous sommes maintenant arrivés au dernier et dernier jour de notre Cascade ! Cela a été un voyage exaltant. Lors de notre session Zoom ce matin à 11h00, nous discuterons de nos plans pour l'exposition de l'apprentissage lundi. Comme prévu, nous nous réunirons également ce soir à 21h00 pour observer via le télescope (si Mère Nature le permet), finaliser la présentation du lundi, ramasser des souvenirs et faire nos adieux.

C'était vraiment merveilleux de passer cette soirée avec nos jeunes astronomes, parents et familles, amis, professeurs et membres du personnel et leurs familles et de s'émerveiller devant notre univers !

Mes chers astronomes : Nous avons passé une nuit précieuse ensemble à imager les étoiles, les galaxies, les nébuleuses et les amas globulaires. Je ne peux pas exprimer de manière adéquate à quel point Rachana et moi sommes fiers de votre équilibre, de vos connaissances, de votre patience et de votre enthousiasme pour apprendre et enseigner aux autres notre univers. Voici quelques photos que nous avons prises hier soir construites en tant qu'album Google. Assurez-vous de regarder les commentaires sur les images qui ont une cible astronomique!

Matin : Séance ZOOM 9h00-11h00 AM pour les étudiants de Cascade

Soir : ON_CAMPUS 21h00-minuit Séance d'observation nocturne pour les élèves (parents bienvenus) planifier/objectifs de simulation et flux de travail à observer pour la soirée communautaire

Matin : Séance ZOOM 9h00-11h00 AM pour les étudiants de Cascade

Soir : ON_CAMPUS 19:30-23:00 INVITATION POUR LA NUIT COMMUNAUTAIRE D'OBSERVATION POUR LES FAMILLES PARENTALES . La réunion commencera par une discussion des résultats en cascade et une introduction à un éventuel projet d'astronomie de l'Observatoire de Las Cumbres au cours du semestre d'automne. Ceci sera suivi d'une session d'observation numérique à distance menée par un étudiant et en temps réel de diverses cibles astronomiques. La séance du soir aura lieu dans la salle communautaire où les parents peuvent visualiser numériquement à travers le télescope Bush exploité par les étudiants du terrain Turf à l'extérieur. Veuillez remplir le formulaire d'information sur la santé des visiteurs avant d'arriver. Veuillez arriver à la porte noire sur Harrison

Jeu/Ven juin 3/4 : ON_CAMPUS 8h30-14h30 : Séances de synthèse pour les étudiants

Lun 7 juin : Séance ZOOM 11h30-12h30 : Exposition de l'apprentissage

Hier soir, nous avons eu une nuit d'observation et de photographie astro très réussie. Enfin, dame nature nous a offert une nuit sans lune et limpide. Nous avons commencé à 9h00 et avons terminé un peu après minuit. Et quelle nuit c'était!

Nous avions installé 3 télescopes - le télescope Bush, un télescope Celestron Nexstar plus petit de 5 pouces et le télescope classique Bowling Ball Astroscan !

Nous avons reconnu les constellations dans le ciel à nos yeux nus - Ursa Major (Grande Ourse), Lion, Cygnus (Croix du Nord), Hercule, Bootes, Auriga et Lyra. Bien sûr, nous avons également vu la Station spatiale internationale (une belle « étoile » dorée brillante) se déplacer rapidement dans le ciel - repérée en premier par Reed !

Nous avons regardé à travers l'oculaire diverses cibles, notamment les étoiles Vega en Lyra, Arcturus en Bootes, Capella en Auriga, Y Cvn en Canes Venatici et Albireo en Cygnus. Ce qui a volé la nuit dans l'observation visuelle, c'était l'ISS, l'étoile rouge sang YCvn, l'étoile Carbone, et la belle Albireo - une étoile double dorée et bleue !

Nous avons pris des spectres de plusieurs étoiles, dont Arcturus une étoile de type A, Y Cvn une étoile de type N et Denebola une étoile de type M. Nous avons pris des photos pour l'empilage ainsi que la vidéo.

Nous avons imagé l'Amas globulaire Hercules M13 (40 images) et M94 (100 images), ceux-ci seront empilés ultérieurement pour augmenter le rapport signal sur bruit. J'ai inclus des images simples ici à cet e-mail. Nous les traiterons en classe la semaine prochaine pour voir toute la beauté et la science que nous avons capturées ce soir !

Je tiens à remercier tous ceux qui sont venus observer - les jeunes astronomes et leurs parents qui ont joyeusement aidé à installer, calibrer, aligner les télescopes, observer avec le même enthousiasme enfantin de leurs enfants, à démonter et à ranger les télescopes. J'ai particulièrement aimé parler aux parents des explorations futures et continues en sciences à la suite de cette cascade et d'autres cours d'informatique. Passez une excellente journée commémorative et au plaisir de vous voir lors d'une autre journée d'observation !

Veuillez noter que le prochain jour d'observation pourrait être le mardi de la semaine prochaine - Restez à l'écoute pour les mises à jour du programme.

*** ÉTUDIANTS : Vous trouverez des images et des vidéos dans l'application Photos sur vos propres appareils mobiles (iPad, iPhone) que vous avez utilisés hier soir pour l'imagerie. Veuillez les télécharger dans l'album de terrain Google Photos dès que possible ! Nous ne voulons pas les perdre. ***

Nous essaierons d'atteindre les objectifs suivants ce soir. Toute aide que je peux obtenir de vous tous sera grandement appréciée!

Nous aurons également 3 télescopes à portée de main. J'aurai besoin de votre aide pour faire fonctionner les 2 autres télescopes que je prévois de mettre en service. Nous allons d'abord les rendre opérationnels.

Veuillez apporter des vêtements chauds, un chapeau/des sweats à capuche, des gants, etc. Apportez des collations à manger et des boissons à boire. Apportez vos jumelles si vous en avez. ET Apportez vos téléphones portables / iPads où ASIair et Sky Safari ont été installés. Assurez-vous qu'il est chargé.

Veuillez apporter des lampes de poche, ou mieux encore, des lampes frontales si vous en avez !

Je prévois d'être là à 19h00 car il y aura de l'installation à faire. Vous êtes invités à venir plus tôt, ou à 21h00. S'il vous plaît, venez à la Porte Noire. S'il vous plaît appelez-moi sur mon mobile (206) 351-8170 lorsque vous êtes à la porte!

Je vais vous donner votre badge collant. S'il vous plaît, demandez à vos parents d'utiliser ce lien pour compléter les informations sur la santé s'ils prévoient de venir!

Pas de Lune ce soir car elle se lèvera très tard.

Flux de travail du télescope Bush 5/28 :

Arcturus - alignez le ptr laser

Goto Alkaid se concentrer avec un masque

Obtenez le spectre - photos et vidéo

Objectifs 5/28 _ Même si on en obtient 2 ou 3 ce sera super !

Aller au spectre Y CVN - photos et vidéo

Spectre Goto Denebola - photos et vidéo

Spectre Goto R Leo - photos et vidéo

Voici ce qu'il y a au dossier pour aujourd'hui :

Rachana & Je tiens à vous remercier tous d'avoir participé à l'observation des 2 dernières nuits. Bien que les choses ne se soient pas déroulées tout à fait comme je l'avais prévu, vous avez tous amélioré les choses en faisant preuve d'équilibre et de patience dans des circonstances difficiles. Jeudi, nous avons dû lutter contre les nuages. Vendredi, nous avons combattu la caméra sur le télescope, c'était une leçon d'humilité. Ces essais font partie de notre processus d'apprentissage alors que nous poursuivons des études supérieures et perfectionnons nos compétences en tant qu'apprenants. Rappelez-vous le discours de L'astronome Lauren Herrington la semaine dernière où elle nous a rappelé que même les astrophysiciens professionnels ne pouvaient pas identifier Polaris in the Sky. Je suis convaincu que chacun d'entre vous peut identifier Polaris et faire bien plus en effet !! Chacun d'entre vous a persévéré (comme notre rover Persévérance sur Mars) lors de nos premières nuits d'observation et de photographie lunaire.

Nous avons dû abandonner nos efforts pour obtenir des spectres d'étoiles. Malgré cela, nous avons progressé dans l'imagerie de la Lune. Les progrès que nous avons réalisés vous sont en fait attribuables lorsque vous avez découvert des paramètres dans ASIair qui ont aidé à régler l'exposition correcte, bien que par intermittence. Bien sûr, Tom Field et son maniement magistral de son télescope produisent des vues spectaculaires. J'apprécie sa patience et sa gentillesse de donner de son temps et de contribuer de manière significative à notre cascade et à notre apprentissage - Merci Tom !! Mes sincères remerciements vont également aux étudiants/parents qui se sont portés volontaires pour venir tôt et sont restés plus tard pour aider à briser le télescope.

J'ai lié les 2 images que j'ai prises ici avec les images Moon Globe de la zone que nous avons photographiée. Vous en avez pris beaucoup plus, veuillez les ajouter à l'album lié ci-dessous. Il y a plusieurs dizaines de cratères et d'histoires liées à Apollo que nous pouvons observer dans ces images. Nous le ferons sous forme d'atelier lorsque nous l'examinerons ensemble la semaine prochaine. Je vous promets que je travaillerai pour résoudre les problèmes avec la caméra avant de nous rencontrer pour une autre session d'observation la semaine prochaine et, espérons-le, d'obtenir des spectres d'étoiles.

Vous devriez pouvoir les trouver dans l'application Photos de vos appareils mobiles.

En attendant, nous prévoyons des laboratoires pratiques intéressants avec la parallaxe et l'échelle de distance à l'Univers, et le diagramme de Hertzsprung Russel illustrant la vie des étoiles. De plus, nous avons la chance d'avoir les astro physiciennes Molly Wakeling, Stella Kafka et l'extraordinaire éducateur Astro Pat Boyce qui viennent s'adresser à notre classe au cours des 2 prochaines semaines.


Lancer les programmes nécessaires

Pour accéder à un instrument, double-cliquez sur l'icône correspondante sur le bureau. Cela lancera les programmes nécessaires ou affichera un menu où vous pourrez lancer les programmes individuellement.

Quelques autres outils sur le bureau peuvent être utiles pendant votre exécution à distance - les icônes "VDU", "Truss o C", "Video", "4m Weather" et "Flatfield Lamps".

L'icône VDU lancera un programme qui affichera les informations actuelles du télescope telles que LST, UT, HA, Dec, airmass, etc.

L'icône Truss o C lancera un programme qui affiche et suit la température de la poutre du télescope.

L'icône Vidéo lancera un widget qui permet de visualiser différents flux vidéo.

Pour changer le flux que vous visualisez, cliquez simplement sur le bouton "Stream" au-dessus du flux souhaité sur l'interface graphique du commutateur vidéo.

L'icône 4m Weather lancera un programme qui affichera les informations météorologiques locales telles que la température, l'humidité, la vitesse et la direction du vent, etc. Cela peut également être lancé en pointant votre navigateur sur http://4m-weather.kpno.noao.edu ( accessible uniquement depuis le réseau NOIRLab de la NSF).

L'icône Flatfield Lamp lancera l'interface graphique utilisée pour contrôler les lampes flatfield dans le dôme. Ici, vous pourrez sélectionner les lampes à dôme plat et modifier l'intensité. Vous devez vous coordonner avec un OA ou le personnel de soutien de l'observatoire avant d'essayer de prendre des appartements en dôme.

Une autre ressource utile pour l'observation à distance est une caméra placée dans le dôme. Cette caméra, située au-dessus du toit de la salle de contrôle, est un bon outil pour vérifier l'alignement du télescope et du point blanc lors de la prise d'appartements en dôme. Pour lancer cela, pointez votre navigateur de fichiers sur http://4m-webcam-1.kpno.noao.edu.


Daveandtélescope

Récemment, je parcourais un journal d'astronomie en ligne lorsque je suis tombé sur une annonce pour un site d'imagerie à distance au Chili : Chilescope.com. C'était une page d'accueil attrayante et, bien sûr, un astroimageur passionné que je connaissais du Chili, sans doute la propriété la plus en vogue en ce moment et abritant tous les derniers et meilleurs télescopes au sol au monde. Le désert d'Atacama, l'endroit le plus sec de la Terre, pourrait être le meilleur site d'observation sans pour autant être dans l'espace ! Maintenant, je possède et exploite déjà un observatoire à distance à Mayhill NM, le berceau de l'imagerie à distance, alors pourquoi serais-je intéressé par autre chose ? L'intérêt principal réside probablement dans le fait que je ne peux pas observer le ciel de l'hémisphère sud d'ici ! Le fait qu'il s'agisse du Chili ajoute une certaine mystique à l'ensemble. J'ai décidé d'approfondir. Le site d'observation est situé dans une partie reculée du nord du Chili. La ville la plus proche est Ovalle, au Chili, qui n'est vraiment pas si proche du désert d'Atacama. C'est en fait à 700 km au sud.

X marque l'endroit où se trouve Chilescope. La région d'Atacama est environ 3 fois la distance de l'étiquette “Chile”, au nord, sur la carte

D'accord, j'ai peut-être été un peu déçu, mais après de plus amples recherches, j'ai découvert qu'il se trouve toujours dans une région du Nord où le temps est superbe et le climat est encore assez sec. Le site se trouve à une altitude modeste de 5 000 pieds, donc un peu plus bas que tout ce qui se trouve dans la région d'Atacama. Le projet a été lancé par un groupe d'astronomes en 2013 en collaboration avec l'Université de Santiago.

Trois observatoires qui ont été construits sont disponibles pour utilisation. Deux d'entre eux abritent des télescopes et des équipements identiques, constitués de Newtoniens ASA 20" extrêmement rapides (F3.6) avec des montures à entraînement direct et des caméras FLI 16803.

Les télescopes 2 et 3 sont des newtoniens 20″ ASA équipés de 4 correcteurs Wynne pour un champ corrigé de 50mm à un F/3.6 incroyable ! Une caméra FLI Proline 16803 est utilisée avec une roue à filtres à 10 positions. La monture est une monture équatoriale à entraînement direct qui ne nécessite pas de retournement méridien.

Le troisième observatoire abrite une lunette RC de 1 mètre ! Le site s'adresse aux astronomes amateurs mais s'adresse également aux professionnels qui recherchent un temps de télescope de qualité. Je ne connais généralement pas les sites de location de télescopes « payer pour jouer », à l'exception peut-être d'itelescope, qui a, à mon avis, une interface utilisateur et une structure de paiement très complexes. Ceci en revanche est extrêmement propre et simple. Le coût d'utilisation de l'un des Newtoniens est de 60 dollars de l'heure, ce qui est un peu moins cher que ce que j'ai vu pour d'autres sites. Ils offrent les « remises sur la lune » habituelles pour l'imagerie dans un ciel éclairé par la lune. Ils attribuent également aux observateurs des problèmes mécaniques et même de mauvais cadres. Mon estimation était que vous pourriez éventuellement faire un projet d'image tricolore décent avec l'optique rapide et des remises pour peut-être environ 400 $ environ. J'ai alors regardé le calendrier des disponibilités en m'attendant à un long temps d'attente mais j'ai été surpris de voir que je pouvais commencer à observer dès le lendemain ! Bien sûr, la prochaine chose à inspecter était les images obtenues par les utilisateurs. Ce sont des images de qualité APOD absolument formidables ! J'ai été vendu ! Une chance d'imaginer la célèbre galaxie Centaurus A et d'autres joyaux renommés de l'hémisphère sud ! Heureusement, je venais de vendre du matériel d'astro-imagerie, j'avais donc des fonds discrétionnaires pour le tester. Ma première cible était bien sûr Centaurus A ! Le paiement s'effectue via PayPal, soit depuis votre propre compte, soit par carte de crédit. Vous devez bien sûr d'abord vous inscrire, puis votre paiement apparaît sous forme de « points chili » où 1 point équivaut à 1 dollar américain.

L'interface utilisateur est très simple et ils vous guident à travers tout.

Le temps est enregistré ici comme « inadapté », mais c'est parce que c'est pendant la journée. Vous configurez vos horaires en fonction des disponibilités du calendrier. Vous devez vérifier auprès de votre programme de planétarium préféré quand votre objet sera visible. J'utilise Stellarium, qui a Ovalle, Chili dans sa base de données ! Ils n'imagent pas en dessous de 30 degrés, donc si vos temps d'installation sont problématiques en raison de la visibilité des objets ou de conflits avec le coucher ou le lever du soleil, vous recevrez un message d'erreur. Il convient également de noter l'heure tardive du coucher du soleil, vers 9 heures environ.

Page de planification de l'utilisateur indiquant le temps d'observation disponible et la session d'image globale

N'oubliez pas que c'est l'automne là-bas et qu'ils n'observent pas l'heure d'été ! Actuellement, vous pouvez facilement imager pendant 4 à 5 heures. Ils réservent environ 2 heures environ pour les fonctions non liées à l'imagerie. Tous ces détails sont expliqués à la fois sur le site et dans un PDF téléchargeable. Si vous avez une quelconque expérience en imagerie, la page de configuration est un jeu d'enfant. Vous entrez les coordonnées RA et Dec de votre cible, entrez le nombre de sous-marins que vous souhaitez prendre, filtrez, binning, temps d'exposition, à quelle fréquence vous souhaitez vous concentrer et même tramer. C'est ça! Lorsque votre session commence, vous recevez un e-mail avec un lien vers le journal de session que vous pouvez suivre. A la fin de votre session, vos fichiers sont disponibles en téléchargement. Vous pouvez également télécharger gratuitement vos biais, darks et flats à tout moment. Ils mettent à jour leurs appartements toutes les semaines et leurs obscurités toutes les 2 semaines.

Et maintenant les résultats ! Il s'agit d'une seule image de luminance brute de 20 minutes à l'échelle 1:9. L'analyse d'image ci-dessous montre que la FWHM moyenne est d'environ 2,3 avec cette échelle d'image (1 seconde d'arc par pixel) qui est proche de la résolution la plus basse que j'ai vue ici :

Ils vous disent que leur système est optimisé pour des expositions de 20 minutes, c'est donc ce que j'ai choisi. Lors de ma première session, il y a eu un problème technique et la vue n'était pas bonne ce soir-là, j'ai donc obtenu un remboursement de 30% en fonction du nombre d'images que j'ai perdues et/ou que j'ai dû jeter. Leur service client est exceptionnel. Les e-mails concernant tout problème sont traités dans un délai d'une heure à peut-être quelques heures, mais toujours résolus avant la prochaine session d'imagerie. J'ai vérifié toutes mes images dans Pixinsight et ma conclusion était que la résolution en général était exceptionnelle. Les meilleures nuits, il était typique d'obtenir des sous-marins simples de 20 minutes avec une FWHM moyenne dans la plage de 1 seconde d'arc. Moins que grand voir était dans les bas 2. Comme mentionné, le système est très rapide et, par conséquent, il sous-échantillonne peut-être un peu avec seulement une échelle d'image d'une seconde d'arc par pixel. La distance focale de 1900 mm (corrigée) à F/3,6 exige une mise au point précise car la zone de mise au point critique n'est que de 20 à 30 microns environ ! Une perfection constante de la qualité des étoiles n'est probablement pas réaliste étant donné ce type de configuration optique avec le besoin à la fois d'une mise au point absolument parfaite avec une marge d'erreur minimale et d'une correction de champ pour un newtonien de 20 pouces ! En conséquence, environ 1/5 des images que j'ai obtenues avaient des étoiles apparaissant de forme ovale dans les coins mêmes du champ à pleine résolution, mais en fait, je n'ai dû en rejeter que quelques-unes qui étaient franchement mauvaises. Le reste était acceptable à l'endroit où je me sentais après le traitement ne serait pas perceptible. Le champ corrigé est de 50mm donc c'est assez large vu la taille de l'optique ! L'autre problème qui survenait était l'échec occasionnel de la résolution de la plaque qui provoquait un décentrement de la cible. Ces cadres m'ont été crédités sans poser de questions. En fait, j'ai été soulagé de voir que je ne suis pas le seul opérateur d'observatoire à distance à avoir des problèmes à gérer ! La seule variable qui semble ne poser aucun problème est la météo. Je suis dans ma deuxième semaine d'imagerie et je n'ai toujours pas vu un seul nuage sur leur cam all sky !

Tout le ciel est tombé juste avant le début de l'imagerie. La Voie Lactée est en pleine floraison ! Vous pouvez en fait voir Orion bien au nord dans le quadrant supérieur droit. Je crois que le Grand Nuage de Magellan est visible au sud juste à droite du centre

En conclusion, je recommande vivement ce site à tous ceux qui souhaitent photographier des cibles qui ne peuvent être vues ou vues de manière optimale que dans l'hémisphère sud. Le coût n'est pas prohibitif et le système optique rapide permet d'obtenir suffisamment de données de qualité dans un délai raisonnable. La vue sur ce site au Chili est excellente, et la résolution et la qualité d'image obtenues en valent la peine, sans parler de l'excitation de voir ces objets étonnants que nous ne pouvons pas voir depuis les latitudes du Nord ! L'interface utilisateur est très simple et le service client est superbe. Bien que vous deviez jeter certains sous-marins comme nous le faisons tous parfois, la plupart d'entre eux n'entraîneront pas de frais supplémentaires. Mieux encore… ils ajoutent 20 % à votre dépôt initial si vous êtes membre du forum d'astronomie en ligne de Cloudy Nights !


Que observer avec un télescope à distance près de l'heure du lever du soleil ? - Astronomie

Communiqué de presse de : Observatoire national d'astronomie optique
Publié : mardi 13 septembre 2005

Réalisant l'un de ses principaux objectifs opérationnels, le télescope de l'Observatoire austral pour la recherche astrophysique (SOAR) sur Cerro Pachín au Chili a fait les premières observations des restes brillants de l'explosion la plus lointaine jamais vue dans l'Univers. Le télescope international a ensuite fourni la première mesure précise de la distance incroyablement éloignée de cette explosion.

Un réseau d'observateurs dirigé par Daniel Reichart et son équipe de l'Université de Caroline du Nord à Chapel Hill (UNC) a utilisé l'instrument infrarouge OSIRIS sur le télescope SOAR pour détecter la rémanence du sursaut gamma, trois heures seulement après le vaisseau spatial SWIFT de la NASA découvert le sursaut en utilisant sa sortie de rayons gamma et de rayons X.

Ce sursaut puissant, marquant la mort d'une étoile massive et la naissance d'un trou noir, a été détecté le 4 septembre. Il date d'une époque peu après la formation des étoiles et des galaxies, environ 500 millions à 1 milliard d'années après le Big Bang. Nommé GRB 050904, l'objet a un décalage vers le rouge de 6,29, ce qui se traduit par une distance d'environ 13 milliards d'années-lumière de la Terre. (On pense que l'Univers a 13,7 milliards d'années.) Le précédent sursaut gamma le plus éloigné avait un décalage vers le rouge de 4,5. GRB 050904 était également d'une durée très longue, d'une durée de plus de 200 secondes, la plupart des rafales ne durent que 10 secondes environ.

Reichart est également le directeur d'un nouveau réseau de six petits télescopes automatisés à l'Observatoire interaméricain de Cerro Tololo au Chili, appelé télescopes panchromatiques de surveillance optique robotique et de polarimétrie (PROMPT). Financé en partie par la National Science Foundation, PROMPT est optimisé pour observer les sursauts gamma dans six couleurs différentes, et vient tout juste d'entrer dans les opérations scientifiques. PROMPT n'a pas pu voir la nouvelle rafale, confirmant l'idée que l'objet était soit profondément recouvert de poussière, soit que la majeure partie de sa lumière était déplacée vers des longueurs d'onde infrarouges plus longues en raison de son très haut décalage vers le rouge.

"C'est à ce moment-là que nous sommes devenus vraiment excités, car c'est exactement le genre de signature que vous espérez voir si vous recherchez des objets très éloignés", a déclaré Reichart.

Des observations ultérieures avec SOAR et PROMPT ont exclu l'interprétation de la poussière. Les mesures du décalage vers le rouge de l'objet avec SOAR en utilisant des techniques photométriques ont suggéré une valeur de 6 plus ou moins 0,5, très proche de la valeur ultérieure déterminée avec des techniques spectroscopiques.

Les données de SOAR ont d'abord été analysées par le premier cycle de l'UNC, Josh Haislip, qui sera le premier auteur de la publication de recherche en attente. L'étudiante diplômée de l'UNC, Melissa Nysewander, a joué un rôle de soutien clé, tout comme les étudiants de premier cycle Chelsea MacLeod et Justin Kirschbrown.

"SOAR est un nouveau télescope qui est encore en phase de mise en service avancée. L'instrument que nous avons utilisé, OSIRIS, vient d'être installé sur le télescope et mis à disposition pour les observations scientifiques quelques semaines avant cet événement", a déclaré Reichart. "In fact, I had asked Josh to do some extra research on the instrument to be prepared just in case, since my more senior students were away at a gamma-ray burst workshop! He and the other students on the team did an excellent job, and are now well-prepared to work on future bursts with SOAR and PROMPT."

OSIRIS (the Ohio State InfraRed Imager/Spectrometer) is a multi-purpose infrared imager and spectrometer built by the Ohio State University. It is currently deployed at the 4.1-meter SOAR telescope as a facility infrared instrument. For the gamma-ray burst observations, OSIRIS was used in imaging mode, where its relatively wide field of view was helpful in looking for nearby stars of known brightness to help calibrate the brightness of the new afterglow.

The observations at SOAR were made by Eduardo Cypriano and Elysandra Figueredo of Brazil, working from the telescope's remote observing room about a two hour-drive away in La Serena, Chile. They were connected by videoconference to the SOAR telescope operators on Cerro Pach n and to the collaborators at UNC.

"One of the design requirements for SOAR is that it should be able to respond quickly to gamma-ray bursts, and then use the expertise of remote observers and the excellent clear skies of the telescope site in Chile to find their optical afterglows," explained SOAR Project Director Steve Heathcote. "The discovery of the extreme distance of this gamma-ray burst is a gratifying confirmation of the possibilities opened up by this mode of operation."

Animation and still graphics related to this discovery are scheduled to be posted at the following NASA Web site: www.nasa.gov/vision/universe/starsgalaxies/2005_distant_grb.html

Dedicated in April 2004, the 4.1-meter SOAR telescope is funded by the U.S. National Optical Astronomy Observatory (through the National Science Foundation), the Ministry of Science of Brazil, Michigan State University and UNC.

For more information on SOAR and an image of the telescope, see:

Based in Tucson, AZ, the National Optical Astronomy Observatory is operated by the Association of Universities for Research in Astronomy (AURA) Inc., under a cooperative agreement with the National Science Foundation.


What to observe with a remote telescope close to sunrise time? - Astronomie

Newcomers to astronomy are generally enlightened and careful about spending money on equipment. So, when I am asked "What would be a good telescope?," I ask a few of my own questions about their location, current equipment, and potential pursuits (just look-and-see? deep sky objects?, astrophotography?, etc.) Most often the case is a parent who is just getting interested in skywatching and wants to get a first piece of equipment to share with a growing family and friends. I usually recommend a quality set of binoculars as a starting point, but I can tell that they really have the desire to have a "real" telescope.

Currently, I have a favorite recommendation that I give to these telescope hungry, eager to learn types - the Meade Instrument Company's ETX-90EC. Specifically, the recommendation is the ETX-90EC with three options that, in my usage experience, are essential: the Autostar(tm) #497 computer control paddle, the #825 right-angle viewfinder scope, and the # 883 Deluxe Field Tripod. It may be the only telescope the person ever buys OR NEEDS - so it might as well be worth the approximate $1,000 one would pay for this setup. Besides, this is the most fun, the most motivational, the most educational telescope one can buy.

First, the scope is a compact 90mm (Maksutov-Cassegrain for those of you want the specific optical design) in a 8"x12"x12" package. It is also lightweight - just over 9 lbs. This combination of small size and low weight makes it convenient and easy to transport to an observing location in your yard, or by car to remote location. Of course, the tripod adds more weight (11 lbs.) to the total package to transport. There is also an optional hard case (#774) for the scope and accessories that I suggest for those transporting to remote locations. The optics are superb! Star images are sharp and void of observable abberations. Meade uses BK7 optical glass and all optical surfaces are coated to maximize light transmission.

Combine this fork mounted scope with its battery powered set of dual-axis drives and the Autostar computer control and you have the ingredients for a wonderful experience in observing. Here's why. The Autostar is a handheld controller that has buttons to move the scope's pointing direction and the powerful GOTO button. It is the GOTO button that has given this type of telescope its name: the "GOTO telescope." Once you do a simple three-step alignment of the telescope - a process you are led through with instructions on the two-line LED computer screen - the Autostar brains know the position and tracking requirements for over 14,000 objects you can view by pressing GOTO. This includes the Messier objects, other galaxies, nebulae, and star clusters. plus double stars, variable stars, 50 earth orbiting satellites, 26 asteroids, 15 comets, solar system planets and the Moon.

So, rather than spend 45 minutes in your yard with any other type of telescope and managing to only get the scope into approximate polar alignment and the dew wiped off your star atlas, you could have taken in two star clusters, three nebulae, a couple of planets, and a double star system.

On a recent observing night, I used the ETX/Autostar to showcase the instrument for a few friends. First, I easily carried the scope (already mounted its the tripod that I keep setup in my living room) into the yard. After the tripod legs were extended, I made some minor leg adjustments to set the scope to an eyeballed level. Then I swung the scope by hand in azimuth to point roughly north with the tube level - what the ETX instructions call the HOME position. I pushed the power switch to "on" and the red LEDs on the handheld computer came to life and in a moment a warning message about looking at the sun was streaming across the display. This message was acknowledged by pressing the "5" key. The Autostar computer continued with an instruction to press the "?" key for a detailed overview of the Autostar functions. I skipped the "?" and pressed the Enter key and was asked for the current date, then the time, and the daylight savings status. (As an aside you should know that the first time I had used the Autostar, I was asked for and entered my geographic location information which is remembered by Autostar.) I next chose "Easy" alignment from the display prompt after which the instruction told how to put the scope in the HOME postion (which I had already done earlier).

Then the magic began. The internal motors begain slewing the scope and the display flashed that I should "Center Altair" (a bright star in the constellation Aquila). I didn't need to know which star was Altair since the finder scope showed it as the only bright star nearby. Using the arrow keys on the Autostar control a few pushes brought Altair into the center of the finder then the main scope. Pressing "Enter" led to the motors moving the scope near another bright star with the display asking me to "Center Alioth." Again, I didn't need to know the name of this bright star and proceeded with the centering using the slewing motor controls on the computer paddle. I pressed "Enter" and was rewarded with the display response of "Alignment Successful." The motors also began to incrementally drive the scope to track the star. Total time elapsed from putting the tripod in the ground to alignment: 5 minutes.

The Autostar computer display now showed the top tier in its database, "Select Object," under which was a scrollable list of OBJECT levels: "Solar System", "Constellation", "Deep Sky", "Star", "Satellite", "User Object", "Landmarks", and "Identify." I picked "Deep Sky, Named Objects, Crab Nebula" and the computer correctly responded that that nebula was below the horizon. So I picked the Helix Nebula from the scrolled list and pressed the GOTO button. After 30 seconds of slewing, the motors slowed to tracking speed and the computer control beeped to indicate arrival. I looked through the main scope using the provided 26mm Super Plossl (48X) eyepiece and voila! there it was, just slightly high in the field of view. Pressing the scroll keys on the Autostar told me further information about the Helix Nebula including its designation as NGC 7293, that it is a planetary nebula, that it is positionally at RA 22:29.6 and Dec. -20 deg. 48 min., that it is in the constellation Aquarius, has a magnitude of 6.5, and is roughly 450 light years away. Now this is fun and informational for the observer - expecially a beginner!

The tracking kept up with the nebula's apparent motion (the motors were driving both axes since the scope was in alt-azimuth position-and an imprecise one at that!). A parade of other observers took their turns at the eyepiece and we were all excited about testing the ETX's GOTO feature on another object. Next we tried Object -> Solar System ->Jupiter. Within a few seconds, the scope had slewed and began tracking Jupiter not too high up in the southeastern sky. Again, the scope was just slightly off dead center in targeting Jupiter, but a few button presses on the slewing motor buttons brought it centered in the field. Scrollable database information on Jupiter included its current position, magnitude, rise and set time, mass, apparent diameter, actual diameter, distance from earth, length of day, orbital period, surface gravity, temperature range, number of moons, and more.

By this time we were comfortable with the Autostar's relatively intuitive interface controls and had discovered the selection choice of "Guided Tour." Making this selection gave us a list of Jupiter, Saturn, Messier 32, the Andromeda Galaxy, the Double Cluster, Messier 13, Messier 92, the Wild Duck Cluster. well you get the idea by now. Pressing the GOTO button was a task I invited each of the visiting astronomers to do and we were delighted to confirm the Autostar's finding the object. But let me just tell you that the computer also provides information on the spot from a complete glossary of astronomical terms. You can even select the Events list to see calculated sunrise/sunset, moonrise/moonset, the next full moon date/time, etc. - answers to questions your friends are likely to ask while you stand out under the stars.

While the ETX was not meant to be a deep sky astrophotographer's scope, it serves that enormously large interest group that wants to have a quality optical instrument for observing and taking simple astrophotographs. The great bonus with this scope is that it has a built-in teacher and guide. Yes, you can still learn the shortcuts to finding all those faint objects and develop a mental familiarity with a map of the sky, but why not have a GOTO guide that you can rely on to get you there! Why not have a scope that can find and show you objects you would never consider seeking out? Why not have a scope that you keep ready for quickie observing session that will always be productive. The era of closeted, dust gathering telescopes is over with this instruments.

Oh, the ETX is also a great scope to set at your window to take in terrestrial views. Get the optional #932 Erecting Prism for the eyepiece end that makes the view through the scope correct in its right/left view. (The normal astronomical view of switched left/right does not pose a discomfort, but when viewing terrestrial objects, is may be desirable in knowing the correct way a bird was facing, which side of the building was in the scene, etc.)

Why do I claim the necessity of getting the "optional" right angle finderscope and the Deluxe Field Tripod? The factory delivered ETX-90EC has a "straight through" finder scope that is mounted so close to the main tube that it is virtually impossible to get your head in to see through - especially when the telescope is aimed above 10 degrees altitude. The right angle finderscope solves the problem allowing easy head positioning - just like the main scope's right angle viewing system.

While the ETX is readily usable sitting on a table or other surface, practicality calls for a really sturdy, stable platform that the tripod provides. A special mounting head on the Deluxe Field Tripod mates quickly with the scope. It is lightweight and extremely rigid when set up. You'll only be thankful for having one under your ETX.

There are even more capabilities and accessories than mentioned here. For instance there is a direct PC to ETX connection that coupled with Meade's SkyChart Astro Software allows the scope to be controlled from your computer keyboard. There is also the luxury of an electric focuser. Frankly this latter item I believe is unnecessary for astronomical viewing, but would be a splendid luxury for terrestrial viewing where a variey of focus distances are in play.

Larry Bohlayer is the founder and president of Celestial Products, Inc., a publisher and distributor of astronomical resources including the Meade ETX-90EC.


Best Terrestrial Telescopes

Here are our terrestrial telescope reviews.

1. Celestron Portable Refractor Telescope

The Celestron portable refractor telescope scope is a lightweight and portable telescope. It allows you to view celestial objects up close and offers a powerfully crisp image, at the same time, you can use the power of the same optics to view terrestrial objects during the day. The telescope also comes with a bonus astronomy software and other free accessories.

  • The telescope offers glass optics that are fully-coated so you can enjoy a crisp, bright image without hurting your eyesight.
  • The telescope also comes with two inbuilt eyepieces (20 mm and 10 mm) for both low and high-power views. With these eyepieces, you can view celestial objects at night and terrestrial objects during the day.
  • The terrestrial telescope comes with a large 70 mm objective lens that lets in just the right amount of light for a clear and crisp image.

2. Celestron — PowerSeeker 50AZ Telescope

The Celestron PowerSeeker 50 AZ telescope is a great terrestrial telescope for beginners. This is a powerful telescope with a compact and portable construction, that allows you to look at terrestrial objects during the day and celestial objects during the night. It is a user-friendly device and has been constructed keeping in mind the skill-level of a first-time user.

  • The telescope comes with a manual yoke mount that allows you to do slow-motion manual tracking with great ease. The mount is easy to use, you only need to set it at the desired position and tighten the cross knob.
  • The telescope comes with several different types of accessories, such as four eyepieces, a star diagonal, a 3x Barlow lens, a finderscope, etc.
  • The refractor telescope has a lightweight and compact design that allows you to carry it around with ease. This can also be a suitable purchase for children, for this reason.

3. Orion 9024 AstroView 90mm Equatorial Refractor Telescope

The Orion 9024 AstroView 90mm equatorial refractor telescope has been selected as the best value product precisely because it offers a lot at an inexpensive rate. It has a large 90mm aperture that lets in adequate amounts of light for you to get a bright image. While you will need to purchase a correct-image diagonal separately, this makes for a great terrestrial telescope when you have all the required accessories in place.

  • The telescope comes with an EQ-2 adjustable tripod and an equatorial mount that allows you to do manual slow-motion tracking with ease.
  • The terrestrial telescope also comes with two Sirius Plossl eyepieces of 25 mm and 10mm each, as well as a 6吚 finderscope.
  • The device has a long focal length of 910 mm so you can get a large and crisp image of deep-sky objects in the day as well as night.

4. Celestron ExploraScope 22103 114AZ Reflector Telescope

The Celestron ExloraScope 22103 is a reflector telescope that has an incredibly lightweight frame and is perfectly portable. It does not require any special tools for setting up and you can use it practically out of the box. It has a large aperture of 114mm and you can use it for easy and smooth manual tracking.

  • The telescope comes with several accessories, including two eyepieces of 20mm and 4mm each, a 3x Barlow lens and a finderscope for spotting the object you want to focus on with greater ease.
  • The device comes with a slow-motion rod control that makes manual tracking even more simple and effective.
  • The telescope also comes with an adjustable height tripod that has its own accessory tray for greater ease of use.

5. Gskyer Telescope, Travel Scope, 70mm Aperture

The Gskyer telescope is a travel scope with a large aperture of 70 mm and an incredible focal length of 400 mm. The telescope comes with two replaceable eyepieces and a 3x Barlow lens for an enhanced and crisp view. You can also enjoy the benefits of an adjustable tripod and carry bag that makes the telescope perfectly portable and allows you to bring it with you everywhere.

  • The telescope comes with fully-coated optics on the glass lens that has high transmission coatings, allowing you to enjoy the image while your eyes are protected.
  • The telescope also comes with a 5吔 finderscope that is accompanied by a mounting bracket of its own. The cross-hair lines in the scope make it easier for you to find the object you want to focus on.
  • The telescope also offers incredible wireless control and comes with a free smartphone adapter and wireless camera remote.

Visiting the Summit

If you are planning to visit the summit, we highly recommend that you stop at the Visitor Information Station (VIS) at 9,200 ft to receive a current weather update, safety information, and to adjust to the change in altitude. Maunakea is one of the only places in the world where you can drive from sea level to 14,000 feet in about 2 hours, so altitude sickness is a high possibility. At 14,000 feet, there is 40% less aire pressure than at sea level, so visitors should acclimatize to the altitude before proceeding further up the mountain. Anyone in poor health should consult their physician before planning a visit to Maunakea. We do not recommend anyone who is pregnant go further than the VIS. People under the age of 13 should not go any further because their bodies are still developing and are affected more rapidly when going to a high altitude. If you plan to scuba dive, do not plan to go up to the summit within 24 hours after your dive. Furthermore, we do not recommend anyone with a heart or respiratory problem to travel above the VIS. For your safety and the safety of others please view Maunakea Hazards and the Visiting Maunakea Video.

Visitors are advised that only TRUE 4-wheel drive vehicles with LOW range may travel above the VIS. About 200 yards beyond the station, the pavement ends and the next five miles are a steep graded-gravel road. Before proceeding visitors should consult their rental vehicle company or review their contract concerning visiting the summit of Maunakea. Many rental companies do ne pas allow their vehicles on the summit even if they are 4-wheel drive, and if anything were to happen to your vehicle you would potentially be responsible for all towing charges and repairs, which can be thousands of dollars ($$).

Make sure your vehicle and any items taken to Maunakea are clean to prevent the spread of invasive species.

If your vehicle becomes disabled, immediately inform the Maunakea Rangers at (808) 961-2180. You will be required to make arrangements for immediate removal or repair. If the vehicle is a hazard to drivers and repair or towing arrangements are not immediately arranged, it will be towed at your (or the rental company's) expense. Keep the Maunakea Rangers informed.

le visiting hours to the summit area are from 1/2 hour before sunrise until 1/2 hour after sunset. For your safety we ask that visitors leave the summit once it becomes dark.

If you are visiting the summit area, please leave the landscape as you find it. Do not disturb the terrain or build rock piles. Please stay on designated roadways and trails. Off-road driving is prohibited. Maunakea is a sensitive environment, so please treat it as such. Do not litter.

Noter: The observatories are private research facilities and not open to the public. Stargazing only occurs at the VIS level, where condtions are better for visitors and temperatures are much warmer than at the summit.

Content © 2010-2021 Mauna Kea Support Services / Mauna Kea Visitor Information Station
Website design by Curly Pinky Designs. A Kilauea WebWorks production. Internal


I hope you love the products I recommend! Just so you know, I may collect a share of sales or other compensation from the links on this page. AstronomyScope.com is independently owned and the views expressed here are my own.

Astronomyscope.com is a participant in the Amazon Services LLC Associates Program, an affiliate advertising program designed to provide a means for sites to earn advertising fees by advertising and linking to Amazon.com. Astronomy Scope is compensated for referring traffic and business to these companies.

ASTRONOMY SCOPE

Astronomy Scope is a participant in the Amazon Services LLC Associates Program.