Astronomie

Heure « officielle » pour les autres planètes

Heure « officielle » pour les autres planètes


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Je veux faire une horloge qui montre l'heure actuelle sur différents corps solaires. Pour cela, j'ai besoin de savoir compter le temps sur ces planètes. Existe-t-il une définition officielle des heures sur d'autres planètes de notre système solaire ? Une brève recherche sur Google n'a pas aidé.

Je suis capable d'implémenter une bibliothèque pour cela moi-même, mais je m'interroge sur les l'état de l'art du temps révélant sur d'autres planètes. Donc en gros je veux savoir ces choses:

  • Y a-t-il une norme horaire officielle ?
  • Si oui, où puis-je le trouver ?
  • Si non, comment dois-je aborder ce problème ? Dois-je créer quelque chose comme l'époque Unix à un moment donné dans le passé pour chaque planète ?

Merci pour tous les conseils.

EDIT : Ok, donc sur Mars, les secondes, les minutes et les heures ont été allongées pour garder une journée de 24 heures. Est-ce aussi viable pour d'autres planètes ? Vénus de côté pour le moment :)

Je pensais également à garder les mêmes heures, à avoir des jours aussi longs qu'il y a beaucoup d'heures entières, plus des heures de compensation plus petites qui auraient une durée de (total_minutes_in_solar_day % 60). Ce concept est tiré des romans de David Weber, si vous les connaissez bien.

EDIT2: Sur la base de la discussion dans les commentaires, je vais essayer de créer un modèle de base qui serait si possible applicable à n'importe quel corps planétaire (en pensant à l'avenir :)). Cela n'aura évidemment aucune application sérieuse dans le monde réel, mais j'aimerais quand même que cela ait un sens.

Merci pour votre contribution, je vais laisser la question ouverte pendant un peu plus de temps si quelqu'un veut ajouter son opinion.


Le temps sur Mars est mesuré en sols.

Vénus pourrait être un peu plus compliqué, selon votre application.

Je ne connais aucun système de chronométrage pour d'autres planètes. Il n'y en a pas encore eu besoin. Donc, encore une fois en fonction de votre application, vous pourriez proposer différents schémas possibles.


Spéculation (basée sur l'entrée de l'OP concernant l'application):

  • Mercure - à cause de la longueur du jour, je doute que les futurs colons mesurent le temps en jours. Ils utiliseraient probablement l'heure de la Terre (à cause des communications) et garderaient également une trace des années Mercure.
  • Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune - pas de colonisation, pas de chronométrage

Vous devez trouver les bons coefficients d'équation du temps pour les autres planètes, qui dépendent principalement de l'excentricité et de l'inclinaison de l'orbite. Vous trouverez ici une démonstration complète de la façon d'obtenir un EOT générique pour n'importe quelle planète :

http://www.ifpan.edu.pl/firststep/aw-works/fsII/mul/mueller.pdf

Ce sont des maths très complexes que je n'ai pas encore bien compris...

Cette page fournit des détails sur l'algorithme de chronométrage sur Mars : https://www.giss.nasa.gov/tools/mars24/help/algorithm.html

Cette page contient une énorme quantité de données, de formules et d'explications sur le chronométrage sur d'autres planètes :

http://pbarbier.com/eqtime/eqtime.html

Et nous discutons également de ce sujet dans cette autre question (sans réponse encore):

Chronométrage sur d'autres corps célestes que la Terre

En dehors de cela, pour "garder l'heure" sur n'importe quelle planète, vous devez connaître votre distance angulaire par rapport au méridien principal de la planète (en passant par Greenwich sur Terre), mais ce n'est que la dernière et la plus simple étape. Ce qui change réellement, c'est la détermination de la position angulaire du premier méridien : une fois que vous le savez, il existe de nombreux sites fournissant des algorithmes et des bibliothèques pour déterminer la position d'une planète autour du Soleil à un moment précis : joindre les deux données (angle du méridien premier et angle de la planète) vous pourrez déterminer l'angle du soleil par rapport méridien premier.

Faute de bibliothèques/formules spécifiques pour calculer l'heure locale sur n'importe quelle planète, vous pouvez temporairement utiliser Nasa Horizons pour récupérer l'altitude et l'azimut du soleil sur un emplacement spécifique sur n'importe quelle planète à l'aide de cette requête/URL.

Changez "499" en d'autres nombres pour d'autres planètes : 199 = Mercure, 299 = Vénus,… Changez le paramètre SITE_COORD à l'emplacement souhaité (lon, lat, altidue) : SITE_COORD="0,0,0"

Remarque : les guillemets simples ' sont codés sous la forme %27 dans l'url.


Les planètes et leurs significations

En astrologie, les dix corps planétaires de notre système solaire ont chacun une " personnalité " & mdasha symbolique signification et agence derrière leur énergie. Alors qu'ils voyagent dans le ciel, en passant par les douze signes du zodiaque, leur personnalité se manifeste de diverses manières. Sur cette page, vous découvrirez la signification de chaque planète, ses orbites et calendriers rétrogrades, ainsi que les interactions qu'elles font les unes avec les autres&mdashcausant des changements énergétiques pour nous ici sur Terre.


Calendrier d'astronomie des événements célestes pour l'année civile 2021

Cette calendrier astronomique des événements célestes contient des dates pour des événements célestes notables, y compris phases de la lune, pluies de météores, éclipses, oppositions, conjonctions, et d'autres événements intéressants. La plupart des événements astronomiques de ce calendrier peuvent être observés à l'œil nu, bien que certains puissent nécessiter une bonne paire de jumelles pour une meilleure visualisation. La plupart des événements et des dates qui apparaissent ici ont été obtenus auprès de l'Observatoire naval des États-Unis, de l'Almanach du vieux fermier et de l'American Meteor Society. Les événements du calendrier sont organisés par date et chacun est identifié par une icône d'astronomie comme indiqué ci-dessous. Veuillez noter que toutes les dates et heures sont données en temps universel coordonné (UTC) et doivent être convertis en votre date et heure locales. Vous pouvez utiliser le widget horloge UTC ci-dessous pour déterminer le nombre d'heures à ajouter ou à soustraire pour votre heure locale.

2 et 3 janvier - Pluie de météores des Quadrantides. Les Quadrantides sont une averse supérieure à la moyenne, avec jusqu'à 40 météores par heure à son apogée. On pense qu'il est produit par des grains de poussière laissés par une comète éteinte connue sous le nom de 2003 EH1, découverte en 2003. La pluie se déroule chaque année du 1er au 5 janvier. Il culmine cette année dans la nuit du 2 et au matin du 3. La lune gibbeuse décroissante bloquera la plupart des météores les plus faibles cette année. Mais si vous êtes patient, vous devriez quand même pouvoir en attraper quelques bons. La meilleure visualisation sera d'un endroit sombre après minuit. Les météores rayonneront à partir de la constellation de Bootes, mais peuvent apparaître n'importe où dans le ciel.

13 janvier - Nouvelle Lune. La Lune sera située du même côté de la Terre que le Soleil et ne sera pas visible dans le ciel nocturne. Cette phase a lieu à 05:02 UTC. C'est le meilleur moment du mois pour observer des objets faibles tels que des galaxies et des amas d'étoiles car il n'y a pas de clair de lune pour interférer.

24 janvier - Mercure au plus grand allongement oriental. La planète Mercure atteint le plus grand allongement oriental de 18,6 degrés par rapport au Soleil. C'est le meilleur moment pour voir Mercure car il sera à son point le plus élevé au-dessus de l'horizon dans le ciel du soir. Cherchez la planète bas dans le ciel occidental juste après le coucher du soleil.

28 janvier - Pleine Lune. La Lune sera située du côté opposé de la Terre alors que le Soleil et sa face seront entièrement illuminés. Cette phase a lieu à 19h18 UTC. Cette pleine lune était connue par les premières tribus amérindiennes sous le nom de Wolf Moon, car c'était la période de l'année où les meutes de loups affamés hurlaient à l'extérieur de leurs camps. Cette lune est également connue sous le nom de vieille lune et de lune après Noël.

11 février - Nouvelle Lune. La Lune sera située du même côté de la Terre que le Soleil et ne sera pas visible dans le ciel nocturne. Cette phase a lieu à 19h08 UTC. C'est le meilleur moment du mois pour observer des objets faibles tels que des galaxies et des amas d'étoiles car il n'y a pas de clair de lune pour interférer.

27 février - Pleine Lune. La Lune sera située du côté opposé de la Terre alors que le Soleil et sa face seront entièrement illuminés. Cette phase a lieu à 08:19 UTC. Cette pleine lune était connue par les premières tribus amérindiennes sous le nom de Lune des neiges, car les neiges les plus lourdes tombaient généralement à cette période de l'année. Comme la chasse est difficile, cette lune est également connue par certaines tribus sous le nom de Lune de la faim, car le temps rigoureux rendait la chasse difficile.

6 mars - Mercure au plus grand allongement occidental. La planète Mercure atteint le plus grand allongement occidental de 27,3 degrés par rapport au Soleil. C'est le meilleur moment pour voir Mercure car il sera à son point le plus élevé au-dessus de l'horizon dans le ciel du matin. Cherchez la planète bas dans le ciel oriental juste avant le lever du soleil.

13 mars - Nouvelle Lune. La Lune sera située du même côté de la Terre que le Soleil et ne sera pas visible dans le ciel nocturne. Cette phase a lieu à 10h23 UTC. C'est le meilleur moment du mois pour observer des objets faibles tels que des galaxies et des amas d'étoiles car il n'y a pas de clair de lune pour interférer.

20 mars - Équinoxe de mars. L'équinoxe de mars a lieu à 09h27 UTC. Le Soleil brillera directement sur l'équateur et il y aura des quantités presque égales de jour et de nuit dans le monde entier. C'est aussi le premier jour du printemps (équinoxe vernal) dans l'hémisphère nord et le premier jour de l'automne (équinoxe d'automne) dans l'hémisphère sud.

28 mars - Pleine Lune. La Lune sera située du côté opposé de la Terre alors que le Soleil et sa face seront entièrement illuminés. Cette phase a lieu à 18h49 UTC. Cette pleine lune était connue par les premières tribus amérindiennes sous le nom de Worm Moon, car c'était la période de l'année où le sol commençait à se ramollir et les vers de terre réapparaissaient. Cette lune est également connue sous le nom de lune du corbeau, de la lune en croûte, de la lune de sève et de la lune de carême.

12 avril - Nouvelle Lune. La Lune sera située du même côté de la Terre que le Soleil et ne sera pas visible dans le ciel nocturne. Cette phase a lieu à 02:32 UTC. C'est le meilleur moment du mois pour observer des objets faibles tels que des galaxies et des amas d'étoiles car il n'y a pas de clair de lune pour interférer.

22, 23 avril - Lyrids Meteor Shower. Les Lyrides sont une averse moyenne, produisant généralement environ 20 météores par heure à son apogée. Elle est produite par les particules de poussière laissées par la comète C/1861 G1 Thatcher, découverte en 1861. La pluie se déroule chaque année du 16 au 25 avril. Il culmine cette année dans la nuit du 22 au matin et le 23 au matin. Ces météores peuvent parfois produire des traînées de poussière brillantes qui durent plusieurs secondes. La quasi pleine lune sera un problème cette année. Son éclat bloquera tout sauf les météores les plus brillants. Mais si vous êtes patient, vous pourrez peut-être encore en attraper quelques bons. La meilleure visualisation sera d'un endroit sombre après minuit. Les météores rayonneront de la constellation de la Lyre, mais peuvent apparaître n'importe où dans le ciel.

27 avril - Pleine Lune, Super Lune. La Lune sera située du côté opposé de la Terre alors que le Soleil et sa face seront entièrement illuminés. Cette phase a lieu à 03:33 UTC. Cette pleine lune était connue par les premières tribus amérindiennes sous le nom de Lune rose car elle marquait l'apparition du rose mousse, ou phlox terrestre sauvage, qui est l'une des premières fleurs du printemps. Cette lune est également connue sous le nom de Lune d'herbe en germination, Lune en croissance et Lune d'œuf. De nombreuses tribus côtières l'appelaient Fish Moon parce que c'était le moment où l'alose nageait en amont pour frayer. Il s'agit également de la première des trois super lunes pour 2021. La Lune sera proche de son approche la plus proche de la Terre et pourrait sembler légèrement plus grande et plus lumineuse que d'habitude.

6, 7 mai - Pluie de météores Eta Aquarids. L'Eta Aquarids est une douche au-dessus de la moyenne, capable de produire jusqu'à 60 météores par heure à son apogée. La majeure partie de l'activité est observée dans l'hémisphère sud. Dans l'hémisphère nord, le taux peut atteindre environ 30 météores par heure. Il est produit par les particules de poussière laissées par la comète Halley, observée depuis l'Antiquité. La douche se déroule chaque année du 19 avril au 28 mai. Elle culmine cette année dans la nuit du 6 mai et le matin du 7 mai. Le deuxième quartier de lune bloquera certains des météores les plus faibles de cette année. Mais si vous êtes patient, vous devriez quand même pouvoir en attraper quelques bons. La meilleure visualisation sera d'un endroit sombre après minuit. Les météores rayonneront de la constellation du Verseau, mais peuvent apparaître n'importe où dans le ciel.

11 mai - Nouvelle Lune. La Lune sera située du même côté de la Terre que le Soleil et ne sera pas visible dans le ciel nocturne. Cette phase a lieu à 19h01 UTC. C'est le meilleur moment du mois pour observer des objets faibles tels que des galaxies et des amas d'étoiles car il n'y a pas de clair de lune pour interférer.

17 mai - Mercure au plus grand allongement oriental. La planète Mercure atteint le plus grand allongement oriental de 22 degrés par rapport au Soleil. C'est le meilleur moment pour voir Mercure car il sera à son point le plus élevé au-dessus de l'horizon dans le ciel du soir. Cherchez la planète bas dans le ciel occidental juste après le coucher du soleil.

26 mai - Pleine Lune, Super Lune. La Lune sera située du côté opposé de la Terre alors que le Soleil et sa face seront entièrement illuminés. Cette phase a lieu à 11h14 UTC. Cette pleine lune était connue par les premières tribus amérindiennes sous le nom de Flower Moon, car c'était la période de l'année où les fleurs printanières apparaissaient en abondance. Cette lune a également été connue sous le nom de lune de plantation de maïs et de lune de lait. Il s'agit également de la deuxième des trois super lunes pour 2021. La Lune sera proche de son approche la plus proche de la Terre et pourrait sembler légèrement plus grande et plus lumineuse que d'habitude.

26 mai - Eclipse totale de Lune. Une éclipse lunaire totale se produit lorsque la Lune traverse complètement l'ombre ou l'ombre sombre de la Terre. Lors de ce type d'éclipse, la Lune va progressivement s'assombrir puis prendre une couleur rouille ou rouge sang. L'éclipse sera visible dans tout l'océan Pacifique et dans certaines parties de l'Asie orientale, du Japon, de l'Australie et de l'ouest de l'Amérique du Nord. (Carte de la NASA et informations sur l'éclipse)

10 juin - Nouvelle Lune. La Lune sera située du même côté de la Terre que le Soleil et ne sera pas visible dans le ciel nocturne. Cette phase a lieu à 10:54 UTC. C'est le meilleur moment du mois pour observer des objets faibles tels que des galaxies et des amas d'étoiles car il n'y a pas de clair de lune pour interférer.

10 juin - Éclipse solaire annulaire. Une éclipse solaire annulaire se produit lorsque la Lune est trop éloignée de la Terre pour couvrir complètement le Soleil. Cela se traduit par un anneau de lumière autour de la Lune obscurcie. La couronne solaire n'est pas visible lors d'une éclipse annulaire. La trajectoire de cette éclipse sera confinée à l'extrême est de la Russie, à l'océan Arctique, à l'ouest du Groenland et au Canada. Une éclipse partielle sera visible dans le nord-est des États-Unis, en Europe et dans la majeure partie de la Russie. (Carte de la NASA et informations sur l'éclipse) (Carte Google interactive de la NASA)

21 juin - Solstice de juin. Le solstice de juin a lieu à 03h21 UTC. Le pôle Nord de la Terre sera incliné vers le Soleil, qui aura atteint sa position la plus septentrionale dans le ciel et se trouvera directement au-dessus du tropique du Cancer à 23,44 degrés de latitude nord. C'est le premier jour de l'été (solstice d'été) dans l'hémisphère nord et le premier jour de l'hiver (solstice d'hiver) dans l'hémisphère sud.

24 juin - Pleine Lune, Super Lune. La Lune sera située du côté opposé de la Terre alors que le Soleil et sa face seront entièrement illuminés. Cette phase a lieu à 18h40 UTC. Cette pleine lune était connue par les premières tribus amérindiennes sous le nom de Strawberry Moon, car elle marquait le moment de l'année pour récolter les fruits mûrissants. Elle coïncide également avec le pic de la saison de récolte des fraises. Cette lune est également connue sous le nom de lune rose et de lune de miel. C'est également la dernière des trois super lunes pour 2021. La Lune sera proche de son approche la plus proche de la Terre et pourrait sembler légèrement plus grande et plus lumineuse que d'habitude.

4 juillet - Mercure au plus grand allongement occidental. La planète Mercure atteint le plus grand allongement occidental de 21,6 degrés par rapport au Soleil. C'est le meilleur moment pour voir Mercure car il sera à son point le plus élevé au-dessus de l'horizon dans le ciel du matin. Cherchez la planète bas dans le ciel oriental juste avant le lever du soleil.

10 juillet - Nouvelle Lune. La Lune sera située du même côté de la Terre que le Soleil et ne sera pas visible dans le ciel nocturne. Cette phase a lieu à 01:17 UTC. C'est le meilleur moment du mois pour observer des objets faibles tels que des galaxies et des amas d'étoiles car il n'y a pas de clair de lune pour interférer.

24 juillet - Pleine Lune. La Lune sera située du côté opposé de la Terre alors que le Soleil et sa face seront entièrement illuminés. Cette phase a lieu à 02:37 UTC. Cette pleine lune était connue par les premières tribus amérindiennes sous le nom de Buck Moon, car les cerfs mâles commençaient à faire pousser leurs nouveaux bois à cette période de l'année. Cette lune a également été connue sous le nom de Thunder Moon et Hay Moon.

28, 29 juillet - Pluie de météores Delta Aquarids. Le Delta Aquarids est une averse moyenne qui peut produire jusqu'à 20 météores par heure à son apogée. Il est produit par les débris laissés par les comètes Marsden et Kracht. La douche a lieu chaque année du 12 juillet au 23 août. Elle culmine cette année dans la nuit du 28 juillet et le matin du 29 juillet. La quasi pleine lune sera un problème cette année. Son éblouissement bloquera la plupart des météores les plus faibles. Mais si vous êtes patient, vous devriez quand même pouvoir en attraper quelques bons. La meilleure visualisation sera d'un endroit sombre après minuit. Les météores rayonneront à partir de la constellation du Verseau, mais peuvent apparaître n'importe où dans le ciel.

2 août - Saturne en opposition. La planète aux anneaux sera à son approche la plus proche de la Terre et sa face sera entièrement illuminée par le Soleil. Il sera plus lumineux qu'à tout autre moment de l'année et sera visible toute la nuit. C'est le meilleur moment pour voir et photographier Saturne et ses lunes. Un télescope de taille moyenne ou plus grande vous permettra de voir les anneaux de Saturne et quelques-unes de ses lunes les plus brillantes.

8 août - Nouvelle Lune. La Lune sera située du même côté de la Terre que le Soleil et ne sera pas visible dans le ciel nocturne. Cette phase a lieu à 13:51 UTC. C'est le meilleur moment du mois pour observer des objets faibles tels que des galaxies et des amas d'étoiles car il n'y a pas de clair de lune pour interférer.

12, 13 août - Pluie de météores des Perséides. Les Perséides sont l'une des meilleures pluies de météores à observer, produisant jusqu'à 60 météores par heure à son apogée. Il est produit par la comète Swift-Tuttle, découverte en 1862. Les Perséides sont célèbres pour avoir produit un grand nombre de météores brillants. La douche a lieu chaque année du 17 juillet au 24 août. Elle culmine cette année dans la nuit du 12 août et le matin du 13 août. Le croissant de lune croissant se couchera tôt dans la soirée, laissant un ciel sombre pour ce qui devrait être un excellent spectacle. La meilleure visualisation sera d'un endroit sombre après minuit. Les météores rayonneront de la constellation de Persée, mais peuvent apparaître n'importe où dans le ciel.

19 août - Jupiter en opposition. La planète géante sera à son approche la plus proche de la Terre et sa face sera entièrement illuminée par le Soleil. Il sera plus lumineux qu'à tout autre moment de l'année et sera visible toute la nuit. C'est le meilleur moment pour voir et photographier Jupiter et ses lunes. Un télescope de taille moyenne devrait pouvoir vous montrer certains détails des bandes nuageuses de Jupiter. Une bonne paire de jumelles devrait vous permettre de voir les quatre plus grandes lunes de Jupiter, apparaissant sous forme de points lumineux de chaque côté de la planète.

22 août - Pleine Lune, Lune Bleue. La Lune sera située du côté opposé de la Terre alors que le Soleil et sa face seront entièrement illuminés. Cette phase a lieu à 12h02 UTC. Cette pleine lune était connue par les premières tribus amérindiennes sous le nom de Sturgeon Moon, car les gros esturgeons des Grands Lacs et d'autres grands lacs étaient plus faciles à attraper à cette période de l'année. Cette lune est également connue sous le nom de Lune de maïs vert et Lune de céréales. Comme il s'agit de la troisième des quatre pleines lunes de cette saison, elle est connue sous le nom de lune bleue. Cet événement du calendrier rare ne se produit qu'une fois toutes les quelques années, donnant lieu au terme "une fois dans une lune bleue". Il n'y a normalement que trois pleines lunes à chaque saison de l'année. Mais comme les pleines lunes se produisent tous les 29,53 jours, une saison peut parfois contenir 4 pleines lunes. La pleine lune supplémentaire de la saison est connue sous le nom de lune bleue. Les lunes bleues se produisent en moyenne une fois tous les 2,7 ans.

7 septembre - Nouvelle Lune. La Lune sera située du même côté de la Terre que le Soleil et ne sera pas visible dans le ciel nocturne. Cette phase a lieu à 00:52 UTC. C'est le meilleur moment du mois pour observer des objets faibles tels que des galaxies et des amas d'étoiles car il n'y a pas de clair de lune pour interférer.

14 septembre - Neptune à l'opposition. La planète géante bleue sera à son approche la plus proche de la Terre et sa face sera entièrement illuminée par le Soleil. Il sera plus lumineux qu'à tout autre moment de l'année et sera visible toute la nuit. C'est le meilleur moment pour voir et photographier Neptune. En raison de sa distance extrême de la Terre, il n'apparaîtra que sous la forme d'un petit point bleu dans tous les télescopes, sauf les plus puissants.

14 septembre - Mercure au plus grand allongement oriental. La planète Mercure atteint le plus grand allongement oriental de 26,8 degrés par rapport au Soleil. C'est le meilleur moment pour voir Mercure car il sera à son point le plus élevé au-dessus de l'horizon dans le ciel du soir. Cherchez la planète bas dans le ciel occidental juste après le coucher du soleil.

20 septembre - Pleine Lune. La Lune sera située du côté opposé de la Terre alors que le Soleil et sa face seront entièrement illuminés. Cette phase a lieu à 23:54 UTC. Cette pleine lune était connue par les premières tribus amérindiennes sous le nom de Corn Moon parce que le maïs est récolté à cette période de l'année. Cette lune est également connue sous le nom de Harvest Moon. La lune des récoltes est la pleine lune qui se produit chaque année le plus près de l'équinoxe de septembre.

22 septembre - Équinoxe de septembre. L'équinoxe de septembre a lieu à 19h11 UTC. Le Soleil brillera directement sur l'équateur et il y aura des quantités presque égales de jour et de nuit dans le monde entier. C'est aussi le premier jour de l'automne (équinoxe d'automne) dans l'hémisphère nord et le premier jour du printemps (équinoxe vernal) dans l'hémisphère sud.

6 octobre - Nouvelle Lune. La Lune sera située du même côté de la Terre que le Soleil et ne sera pas visible dans le ciel nocturne. Cette phase a lieu à 11h05 UTC. C'est le meilleur moment du mois pour observer des objets faibles tels que des galaxies et des amas d'étoiles car il n'y a pas de clair de lune pour interférer.

7 octobre - Pluie de météores draconides. Les Draconides sont une pluie de météores mineure produisant seulement environ 10 météores par heure. Il est produit par les grains de poussière laissés par la comète 21P Giacobini-Zinner, qui a été découverte pour la première fois en 1900. Les Draconides sont une averse inhabituelle en ce sens que la meilleure observation est en début de soirée au lieu de tôt le matin comme la plupart des autres averses. La douche a lieu chaque année du 6 au 10 octobre et culmine cette année dans la nuit du 7. Cette année, la quasi nouvelle lune laissera un ciel sombre pour ce qui devrait être un excellent spectacle. Le meilleur visionnement sera en début de soirée depuis un endroit sombre, loin des lumières de la ville. Les météores rayonneront de la constellation Draco, mais peuvent apparaître n'importe où dans le ciel.

20 octobre - Pleine Lune. La Lune sera située du côté opposé de la Terre alors que le Soleil et sa face seront entièrement illuminés. Cette phase a lieu à 14h57 UTC. Cette pleine lune était connue par les premières tribus amérindiennes sous le nom de Hunters Moon, car à cette période de l'année, les feuilles tombent et le gibier est gros et prêt à chasser. Cette lune est également connue sous le nom de lune de voyage et de lune de sang.

21, 22 octobre - Pluie de météores des Orionides. Les Orionides sont une averse moyenne produisant jusqu'à 20 météores par heure à son apogée. Il est produit par les grains de poussière laissés par la comète Halley, connue et observée depuis l'Antiquité. La douche se déroule chaque année du 2 octobre au 7 novembre. Elle culmine cette année dans la nuit du 21 octobre et le matin du 22 octobre. La pleine lune sera un problème cette année pour les Orionides. Son éclat bloquera tout sauf les météores les plus brillants. Mais si vous êtes patient, vous devriez toujours pouvoir en attraper quelques bons. La meilleure visualisation sera d'un endroit sombre après minuit. Les météores rayonneront depuis la constellation d'Orion, mais peuvent apparaître n'importe où dans le ciel.

25 octobre - Mercure au plus grand allongement occidental. La planète Mercure atteint le plus grand allongement occidental de 18,4 degrés par rapport au Soleil. C'est le meilleur moment pour voir Mercure car il sera à son point le plus élevé au-dessus de l'horizon dans le ciel du matin. Cherchez la planète bas dans le ciel oriental juste avant le lever du soleil.

29 octobre - Vénus au plus grand allongement oriental. La planète Vénus atteint le plus grand allongement oriental de 47 degrés par rapport au Soleil. C'est le meilleur moment pour voir Vénus car elle sera à son point culminant au-dessus de l'horizon dans le ciel du soir. Cherchez la planète lumineuse dans le ciel occidental après le coucher du soleil.

4 novembre - Nouvelle Lune. La Lune sera située du même côté de la Terre que le Soleil et ne sera pas visible dans le ciel nocturne. Cette phase a lieu à 21h15 UTC. C'est le meilleur moment du mois pour observer des objets faibles tels que des galaxies et des amas d'étoiles car il n'y a pas de clair de lune pour interférer.

4, 5 novembre - Pluie de météores des Taurides. Les Taurides sont une pluie de météores mineures de longue durée produisant seulement environ 5 à 10 météores par heure. Il est inhabituel en ce qu'il se compose de deux flux distincts. Le premier est produit par les grains de poussière laissés par l'astéroïde 2004 TG10. Le deuxième flux est produit par les débris laissés par la comète 2P Encke. La douche a lieu chaque année du 7 septembre au 10 décembre. Elle culmine cette année dans la nuit du 4 novembre. La nouvelle lune laissera un ciel sombre cette année pour ce qui devrait être un excellent spectacle. La meilleure visualisation sera juste après minuit depuis un endroit sombre, loin des lumières de la ville. Les météores rayonneront de la constellation du Taureau, mais peuvent apparaître n'importe où dans le ciel.

5 novembre - Uranus à l'opposition. La planète bleu-vert sera à son approche la plus proche de la Terre et sa face sera entièrement illuminée par le Soleil. Il sera plus lumineux qu'à tout autre moment de l'année et sera visible toute la nuit. C'est le meilleur moment pour voir Uranus. En raison de sa distance, il n'apparaîtra que sous la forme d'un petit point bleu-vert dans tous les télescopes, sauf les plus puissants.

17, 18 novembre - Pluie de météores des Léonides. Les Léonides sont une averse moyenne, produisant jusqu'à 15 météores par heure à son apogée. Cette averse est unique en ce qu'elle a un pic cyclonique environ tous les 33 ans où des centaines de météores par heure peuvent être vus. Ce dernier d'entre eux s'est produit en 2001. Les Léonides sont produites par les grains de poussière laissés par la comète Tempel-Tuttle, découverte en 1865. La pluie se déroule chaque année du 6 au 30 novembre. Il culmine cette année dans la nuit du 17 et au matin du 18. Malheureusement, la presque pleine lune dominera le ciel cette année, bloquant tous les météores sauf les plus brillants. Mais si vous êtes patient, vous devriez toujours pouvoir en attraper quelques bons. La meilleure visualisation sera d'un endroit sombre après minuit. Les météores rayonneront de la constellation du Lion, mais peuvent apparaître n'importe où dans le ciel.

19 novembre - Pleine Lune. La Lune sera située du côté opposé de la Terre alors que le Soleil et sa face seront entièrement illuminés. Cette phase a lieu à 08:59 UTC. Cette pleine lune était connue par les premières tribus amérindiennes sous le nom de Beaver Moon, car c'était la période de l'année pour installer les pièges à castors avant que les marais et les rivières ne gèlent. Elle a également été connue sous le nom de Frosty Moon et de Dark Moon.

19 novembre - Eclipse lunaire partielle. Une éclipse lunaire partielle se produit lorsque la Lune traverse l'ombre partielle de la Terre, ou pénombre, et seule une partie de celle-ci traverse l'ombre la plus sombre, ou ombre. Au cours de ce type d'éclipse, une partie de la Lune s'assombrira en se déplaçant dans l'ombre de la Terre. L'éclipse sera visible dans la majeure partie de l'est de la Russie, du Japon, de l'océan Pacifique, de l'Amérique du Nord, du Mexique, de l'Amérique centrale et de certaines parties de l'ouest de l'Amérique du Sud. (Carte de la NASA et informations sur l'éclipse)

4 décembre - Nouvelle Lune. La Lune sera située du même côté de la Terre que le Soleil et ne sera pas visible dans le ciel nocturne. Cette phase a lieu à 07:44 UTC. C'est le meilleur moment du mois pour observer des objets faibles tels que des galaxies et des amas d'étoiles car il n'y a pas de clair de lune pour interférer.

4 décembre - Éclipse totale de Soleil. Une éclipse solaire totale se produit lorsque la lune bloque complètement le soleil, révélant la belle atmosphère extérieure du soleil connue sous le nom de couronne. Le chemin de la totalité sera pour cette éclipse limité à l'Antarctique et au sud de l'océan Atlantique. Une éclipse partielle sera visible dans une grande partie de l'Afrique du Sud. (Carte de la NASA et informations sur l'éclipse) (Google interactif de la NASA)

13, 14 décembre - Pluie de météores des Géminides. Les Géminides sont le roi des pluies de météores. Elle est considérée par beaucoup comme la meilleure averse du ciel, produisant jusqu'à 120 météores multicolores par heure à son apogée. Il est produit par les débris laissés par un astéroïde connu sous le nom de 3200 Phaethon, découvert en 1982. La douche se déroule chaque année du 7 au 17 décembre. Il culmine cette année dans la nuit du 13 et au matin du 14. La lune gibbeuse croissante bloquera la plupart des météores les plus faibles cette année. Mais les Géminides sont si nombreux et brillants que cela pourrait encore être un bon spectacle. La meilleure visualisation sera d'un endroit sombre après minuit. Les météores rayonneront de la constellation des Gémeaux, mais peuvent apparaître n'importe où dans le ciel.

19 décembre - Pleine Lune. La Lune sera située du côté opposé de la Terre alors que le Soleil et sa face seront entièrement illuminés. Cette phase a lieu à 04:37 UTC. Cette pleine lune était connue par les premières tribus amérindiennes sous le nom de Lune froide, car c'est la période de l'année où l'air froid de l'hiver s'installe et les nuits deviennent longues et sombres. Cette lune est également connue sous le nom de Lune des longues nuits et de Lune avant Noël.

21 décembre - Solstice de décembre. Le solstice de décembre a lieu à 15h50 UTC. Le pôle Sud de la Terre sera incliné vers le Soleil, qui aura atteint sa position la plus méridionale dans le ciel et se trouvera directement au-dessus du tropique du Capricorne à 23,44 degrés de latitude sud. C'est le premier jour de l'hiver (solstice d'hiver) dans l'hémisphère nord et le premier jour de l'été (solstice d'été) dans l'hémisphère sud.

21, 22 décembre - Pluie de météores des Ursides. Les Ursides sont une petite pluie de météores produisant environ 5 à 10 météores par heure. Il est produit par les grains de poussière laissés par la comète Tuttle, découverte pour la première fois en 1790. La pluie se déroule chaque année du 17 au 25 décembre. Il culmine cette année dans la nuit du 21 et au matin du 22. La quasi pleine lune sera un problème cette année, bloquant tous les météores sauf les plus brillants. Mais si vous êtes assez patient, vous pourrez peut-être encore en attraper quelques bons. La meilleure visualisation sera juste après minuit depuis un endroit sombre, loin des lumières de la ville. Les météores rayonneront de la constellation Ursa Minor, mais peuvent apparaître n'importe où dans le ciel.


&ldquoHeure officielle&rdquo pour les autres planètes - Astronomie

Notre système solaire se compose du soleil, de huit planètes, de lunes, de nombreuses planètes naines (ou plutoïdes), d'une ceinture d'astéroïdes, de comètes, de météores et autres. Le soleil est le centre de notre système solaire. Les planètes, leurs lunes, une ceinture d'astéroïdes, de comètes et d'autres roches et gaz orbitent autour du soleil.

Les huit planètes qui orbitent autour du soleil sont (dans l'ordre du soleil) : Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune. Another large body is Pluto, now classified as a dwarf planet or plutoid. A belt of asteroids (minor planets made of rock and metal) lies between Mars and Jupiter. These objects all orbit the sun in roughly circular orbits that lie in the same plane, the ecliptic (Pluto is an exception it has an elliptical orbit tilted over 17° from the ecliptic).

Easy ways to remember the order of the planets (plus Pluto) are the mnemonics: "My Very Excellent Mother Just Sent Us Nine Pizzas" and "My Very Easy Method Just Simplifies Us Naming Planets" The first letter of each of these words represents a planet - in the correct order.


The largest planet is Jupiter. It is followed by Saturn, Uranus, Neptune, Earth, Venus, Mars, Mercury, and finally, tiny Pluto (the largest of the dwarf planets). Jupiter is so big that all the other planets could fit inside it.

  • The inner planets are: Mercury, Venus, Earth, and Mars. They are relatively small, composed mostly of rock, and have few or no moons.
  • The outer planets include: Jupiter, Saturn, Uranus, Neptune, and Pluto (a dwarf planet). They are mostly huge, mostly gaseous, ringed, and have many moons (again, the exception is Pluto, the dwarf planet, which is small, rocky, and has four moons).

Density of the Planets
The outer, gaseous planets are much less dense than the inner, rocky planets.

The Earth is the densest planet. Saturn is the least dense planet it would float on water.

The Mass of the Planets
Jupiter is by far the most massive planet Saturn trails it. Uranus, Neptune, Earth, Venus, Mars, and Pluto are orders of magnitude less massive.

Gravitational Forces on the Planets
The planet with the strongest gravitational attraction at its surface is Jupiter. Although Saturn, Uranus, and Neptune are also very massive planets, their gravitational forces are about the same as Earth. This is because the gravitational force a planet exerts upon an object at the planet's surface is proportional to its mass and to the inverse of the planet's radius squared.

A Day on Each of the Planets
A day is the length of time that it takes a planet to rotate on its axis (360°). A day on Earth takes almost 24 hours.

The planet with the longest day is Venus a day on Venus takes 243 Earth days. (A day on Venus is longer than its year a year on Venus takes only 224.7 Earth days).

The planet with the shortest day is Jupiter a day on Jupiter only takes 9.8 Earth hours! When you observe Jupiter from Earth, you can see some of its features change.

The Average Orbital Speed of the Planets
As the planets orbit the Sun, they travel at different speeds. Each planet speeds up when it is nearer the Sun and travels more slowly when it is far from the Sun (this is Kepler's Second Law of Planetary Motion).

The Planets in Our Solar System

Planet (or Dwarf Planet) Distance from the Sun
(Astronomical Units
miles
km)
Period of Revolution Around the Sun
(1 planetary year)
Period of Rotation
(1 planetary day)
Mass
(kg)
Diameter
(miles
km)
Apparent size
from Earth
Temperature
(K
Range or Average)
Number of Moons
Mercury 0.39 AU, 36 million miles
57.9 million km
87.96 Earth days 58.7 Earth days 3.3 x 10 23 3,031 miles
4,878 km
5-13 arc seconds 100-700 K
mean=452 K
0
Vénus 0.723 AU
67.2 million miles
108.2 million km
224.68 Earth days 243 Earth days 4.87 x 10 24 7,521 miles
12,104 km
10-64 arc seconds 726 K 0
Earth 1 AU
93 million miles
149.6 million km
365.26 days 24 heures 5.98 x 10 24 7,926 miles
12,756 km
Not Applicable 260-310 K 1
Mars 1.524 AU
141.6 million miles
227.9 million km
686.98 Earth days 24.6 Earth hours
=1.026 Earth days
6.42 x 10 23 4,222 miles
6,787 km
4-25 arc seconds 150-310 K 2
Jupiter 5.203 AU
483.6 million miles
778.3 million km
11.862 Earth years 9.84 Earth hours 1.90 x 10 27 88,729 miles
142,796 km
31-48 arc seconds 120 K
(cloud tops)
67 (18 named plus many smaller ones)
Saturn 9.539 AU
886.7 million miles
1,427.0 million km
29.456 Earth years 10.2 Earth hours 5.69 x 10 26 74,600 miles
120,660 km
15-21 arc seconds
excluding rings
88 K 62 (30 unnamed)
Uranus 19.18 AU
1,784.0 million miles
2,871.0 million km
84.07 Earth years 17.9 Earth hours 8.68 x 10 25 32,600 miles
51,118 km
3-4 arc seconds 59 K 27 (6 unnamed)
Neptune 30.06 AU
2,794.4 million miles
4,497.1 million km
164.81 Earth years 19.1 Earth hours 1.02 x 10 26 30,200 miles
48,600 km
2.5 arc seconds 48 K 13
Pluto (a dwarf planet) 39.53 AU
3,674.5 million miles
5,913 million km
247.7 years 6.39 Earth days 1.29 x 10 22 1,413 miles
2,274 km
0.04 arc seconds 37 K 4
Planet (or Dwarf Planet) Distance from the Sun
(Astronomical Units
miles
km)
Period of Revolution Around the Sun
(1 planetary year)
Period of Rotation
(1 planetary day)
Mass
(kg)
Diameter
(miles
km)
Apparent size
from Earth
Temperature
(K
Range or Average)
Number of Moons

Another Planet?
In 2005, a large object beyond Pluto was observed in the Kuiper belt.

A few astronomers think that there might be another planet or companion star orbiting the Sun far beyond the orbit of Pluto. This distant planet/companion star may or may not exist. The hypothesized origin of this hypothetical object is that a celestial object, perhaps a hard-to-detect cool, brown dwarf star (called Nemesis), was captured by the Sun's gravitational field. This planet is hypothesized to exist because of the unexplained clumping of some long-period comet's orbits. The orbits of these far-reaching comets seem to be affected by the gravitational pull of a distant, Sun-orbiting object.


&ldquoOfficial&rdquo time for other planets - Astronomy

How do scientists find out information about other planets like what they are made of?

Good question! After all, if the planets (and stars and galaxies, for that matter) are so far away, how can we know what they are made of?

The simplest way is to get a piece of the planet and look at it, but in reality this doesn't happen very often. We sent astronauts to the moon and they picked up rocks and brought them back, so we have pieces of the moon to study. We also have a few pieces of mars and the asteroid belt that have falled to the earth as meteorites. But what about the rest of the universe?

Well, we can send spacecraft to the planets. Man-made robots have landed on the moon, venus and mars and studied their surface. Spacecraft have also orbited or passed by all of the planets, and there is a spacecraft on its way out to study Trans-Neptunian Objects. We have also dropped atmospheric probes into planets like Jupiter that are made of gas. Spacecraft that land on the planets or enter their atmospheres can use scientific instruments to find out what the planet is made of.

We can also observe objects from afar and learn a lot about them by just studying the light that they give off, or that they reflect.

In almost every case, whether it is an instrument actually on the planet, or a telescope looking up from the earth, scientists use some variation of an instrument called a spectrometer. Spectrometers take a signal from whatever they are looking at (whether it is a rock, or a cloud or a whole planet or a star or a galaxy or a nebula, etc.) and spread the signal out into its components. Most spectrometers work with light and are a lot like extremely good prisms they take the light coming from some object and separate it out into its colors. This is useful because it turns out that every element on the periodic table only gives off light of a few certain colors. So if we spread out the light coming from some object and see only certain colors, then we can match thoses colors to the elements that produce them. It's as if everything in the universe has a hidden fingerprint that we just need to learn how to read.

Some spectrometers work on things other than light. For example, a mass spectrometer takes a mixture of chemicals and separates them according to their weight. Other spectrometers measure invisible forms lof light like infrared or x-rays. The idea is always the same, though.

This page updated on July 18, 2015.

A propos de l'auteur

Ryan Anderson

Ryan is a research fellow at USGS in Flagstaff, AZ and is a member of the Curiosity ChemCam team. He also loves explaining all aspects of astronomy. Check out his blog!


⚳ Dwarf Ceres moons = 0

Ceres and Hygiea are the only dwarf planets located in the asteroid belt and have no moons surprisingly. A number of smaller asteroids (also called minor planets) do have moons, but they are all too faint to see in any amateur telescope.

Notable asteroids with moons include:

Sylvia with 2 moons Romulus & Remus Eugenia with 2 moons Petit-Prince & S2004 Daphne with moon Peneius, Kalliope with moon Linus Minerva with 2 moons Aegis & Gorgoneion Kleopatra with 2 moons Alexhelios & Cleoselene and Ida with moon Dactyl.


Uranus

Orange-kun (old version user: Brian0918)/Wikimedia Commons/Public Domain

Uranus is a weird world in many ways. The most unusual thing about Uranus is that it's tipped over on its side, and "rolls" around the Sun on its side. That means one axis or the other is pointed at the Sun during part of its 84-year orbit. The planet does rotate on its axis once every 17 hours and 14 minutes. The length of day and the length of the Uranian year and the weird axial tilt all combine to create a day that's as long as a season on this planet.


Questions About Space Exploration & Astronauts

The Ask an Astronomer team's favorite links about Space Exploration and Astronauts:

    : National Aeronautics and Space Administration . Not a NASA site, but a way to keep up with what NASA is up to. : European Space Agency : claims to be "the leading source for online space news." : a site run by the NASA Jet Propulsion Lab (JPL). Very complete listings of all missions (past, present and future, and not just NASA missions) to solar system objects. : Want to watch the astronauts in orbit? This is the place to find out how you can do that.

How to ask a question?

If you have a question about another area of astronomy, find the topic you're interested in from the archive on the side bar or search using the below search form. If you still can't find what you are looking for, submit your question here.


Contenu

Astronomy lessons were spent learning the names of stars and the movements of planets. ΐ] It was a required class from year one until year five, ΐ] and became an optional subject for the final two years.

In the fifth year, the Ordinary Wizarding Level examinations were taken. During the exam, students had to fill in a blank star chart. Β] If a student achieved a passing O.W.L. score, they were allowed to advance to N.E.W.T. level.

Astronomy was one of the only fields of study at Hogwarts which had a direct equivalent in the Muggle world. Known student activities included learning the names of stars, constellations, and planets, as well as their location and movements, and describing the environments of planets and moons. ΐ]

Wiseacre's Wizarding Equipment in Diagon Alley sold telescopes and other equipment needed for Astronomy. Γ] Aurora Sinistra was the Astronomy professor at Hogwarts during Harry Potter's time as a student. Ώ] She was also teaching during Jacob's sibling's time at Hogwarts. Δ]


An overview of the light travel time problem, how different biblical creationists have addressed it, and the dasha solution to the problem

The black swan photo and other similar images are used to commit the informal fallacy of cherry-picking data.

How flat earthers cannot accurately account for the December solstice or other celestial phenomena with their zetetic model of the earth.

Hopefully, 2021 will see the demise of COVID-19 and the many restrictions prompted by concerns about its spread, and so perhaps we soon can get back to normal.

An explanation of the December solstice, an overview of its celebration in pagan cultures, and a potential Christmas Star on December 21.

The very inaccurate manner with which flat-earthers handle the Coriolis effect and the Foucault pendulum is typical of those in the flat-earth movement.

Using a modified Boeing 747 equipped with infrared instruments, NASA discovered small amounts of water on the moon. What does that mean for biblical creation?

Astronomers have attempted to identify exoplanets likely to support life though their efforts have generated scant results so far.

Another SSSB (asteroid or comet) discovery suggests the existence of the Oort cloud or Kuiper belt . . . or does it?

Does the Bible teach or demand geocentrism? Hardly. Does good science indicate that the earth is motionless? Certainly not. Then why do some Christians believe otherwise?

Like geocentrists of old, modern geocentrists are divided as to whether the earth rotates, but they are united in belief that the earth does not revolve.

Greek philosopher Heraclitus was one of the first promoters of an eternal universe, which found its way into Christian theology. The Bible tells a different story.

There has been discussion whether Pluto once had or perhaps still does have a subsurface layer of liquid water. Why would Pluto have water?

Unfortunately, several misconceptions about cosmology have crept into the thinking of biblical creationists.

A new study undermines homogeneity and isotropy, the foundations of the cosmological principle. But will it overthrow secular cosmology?

It’s often been said in cosmology circles that data should never get in the way of a good model.

Some astronomers estimate the Milky Way Galaxy is larger than thought because dark matter may extend beyond the original boundary—or so models predict.

Ever since the Cassini probe photographed them in 2005, the tiger stripes on Saturn’s moon Enceladus have stumped scientists.

Today is February 29—Leap Day 2020! This date occurs once every four years. Why do we have this quadrennial practice?

How Big Bang cosmology requires dark energy to work and how the reality of dark energy are now being called into question by mainstream scientists.

I will address the question of whether the universe really is as big as is often claimed. The short answer is, yes, the universe most certainly is that large.

The Apophis asteroid is scheduled to pass near earth on April 13, 2029. But is it the ‘Wormwood’ star that will fall from heaven according to Revelation?

Astronomers discovered another possible exoplanet transiting near the star TOI 700. But data is inconclusive on whether it’s a viable exoplanet.

Dr. Faulkner examined 25 of the most popular models for the age of the solar system: some need to be discarded, others updated, and others refined.

Did the Bible simply borrow its view of the universe from ancient pagan religions?

Unfortunately, many Christians have bought into the idea of extraterrestrial “alien” life without critically assessing such a belief in light of Scripture.

Astronomers have thought that the conditions in planetary nebulae might be conducive to production of helium hydride.

The latest measure of the Hubble constant (H0) recently made headlines.

March 20 is Alien Abduction Day, so beware of green lights (except at intersections), UFOs (drones don’t count), and ETs.

Occasionally here at Answers in Genesis we get enquiries about a telescope called LUCIFER that the Vatican supposedly owns. Is there any truth to this rumor?

ET isn’t a mystery, if you’re willing to examine the data from 60 years of research and take it to its logical conclusion.

What’s up in 2019? The year begins with a bang, for on the morning of January 1, the moon and Venus will be close together in the sky.

For the first time, scientists have traced the possible origin of a subatomic particle that came from outside our galaxy.

Since early times, the human imagination has connected stars into familiar patterns, which we call constellations.

When a probe flew by Pluto, it made a shocking discovery: the surface is young. Astronomers are still scrambling to explain why.

The more astronomers discover, the more evidence they seem to find that the earth occupies a special place in the universe. Perhaps that’s because God created our part of the universe especially for humans to inhabit.

The $3.26 billion Cassini-Huygens mission, launched in 1997, was a resounding success. It vastly improved our understanding of Saturn. The space probe Cassini’s most amazing discovery didn’t make the headlines: the clear testimony to Saturn’s young age and the fact that it had a Creator.

Take a look at some of these astronomy/astrophysics-related news stories from the cosmic-evolutionary view and see how some have been paradigm changers.

The Bible reveals that creation was about 6,000 years ago, so how can we see stars that are millions of light-years away?

Most evolutionary astronomers talk about the Oort cloud like it’s a fact. Yet they admit no direct observational evidence exists.

Meteorites have an amazing story to tell, but it has been misunderstood.

The thought that aliens might be living on other planets may sound innocent enough. But lurking underneath are some deep theological dangers.

Did Mars once contain vast oceans? Some creationists now think so.

Astronomer Phil Plait, known for his website Bad Astronomy, recently claimed Ken Ham doesn’t understand science in response to some of his tweets.

The Principle is a documentary film in defense of an absolute geocentric model, in which the entire universe moves around the Earth.


Voir la vidéo: Le système solaire 1: la rotation de la Terre (Février 2023).